mardi 21 novembre 2017

Kénitra : La «poussière noire» inquiète!

La colère provoquée par la «poussière noire» ne fait que croître à Kénitra. Cette ville connaît actuellement une grande mobilisation des associations locales contre ce «mystérieux» problème…

Quelques jours après l’organisation d’un sit-in par des militants écologistes, pour protester auprès des autorités locales contre cette poussière qui continue de s’abattre sur cette ville du Gharb, d’autres associatifs locaux montent au créneau. Bouazza Kherrati, président de l’AMPOC, pour ne citer que cette association, souligne que la ville de Kénitra connaît de façon ininterrompue ce problème de poussière noire. «La poussière noire continue de s’abattre sur cette ville. Elle émane de l’ancienne station thermique, d’où se dégage chaque jour un grand nuage noir», affirme Kherrati. Selon cet associatif, qui regrette l’inertie des responsables de la ville concernant le règlement de ce problème, la qualité de l’air à Kénitra pose depuis un certain temps des problèmes. «Le phénomène de la pollution touche l’ensemble de la ville, surtout depuis que cette affaire de poussière noire a éclaté en 2012. L’état de la qualité de l’air dans la région s’est nettement dégradé et il semble que les habitants de cette ville doivent prendre leur mal en patience. Puisque, selon les confidences de certains responsables, ce problème se posera jusqu’à l’an 2020, date qui devrait connaître l’arrêt d’activité de l’ancienne station thermique qui fonctionne au fuel», prévient-il.  Cet associatif  ajoute: «C’est surtout le soir et le matin très tôt que les habitants voient cette fumée noire. Mais ces derniers jours, le phénomène a pris une ampleur importante, notamment au cours de la journée». Des images montrant un grand nuage de fumée sur l’ensemble de la ville circulent, depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, lancées par des groupes animés par des activistes et militants écologistes. «Le Reporter» a eu la confirmation de l’authenticité de ces images, dont certaines ont été tournées par des militants écologistes. «Ce n’est pas la première fois que cette fumée noire se dégage des cheminées de la centrale thermique. Ce problème, qui présente un danger pour la santé des gens, est posé depuis plusieurs années. Les habitants de Kénitra ramassent chaque matin -par centaines de grammes-, de la poussière noire sur leurs terrasses», affirme Kherrati, dans un entretien téléphonique avec «Le Reporter». «A l’instant même où je vous parle, un grand nuage se dégage de la centrale thermique de la ville. Nous avons d’ailleurs des vidéos et des photos confirmant nos propos», a-t-il dit, non sans exacerbation. Au département de l’Environnement, on est au courant de cette affaire, mais on se montre réservé. Des sources officieuses au sein de ce département soutiennent qu’une commission régionale a été mise en place pour enquêter sur le sujet. Pour l’heure aucune information ne filtre sur ce dossier, lequel, rappelons-le, a déjà fait l’objet d’une enquête en 2014, en coordination avec les acteurs locaux.

Un dossier à suivre…

Naîma Cherii

Voir aussi

Maroc/Rentrée scolaire 2017-2018 : Oum El Ghait préscolarise 2.200 enfants

L’association Oum El Ghait vient de publier les résultats de son plan quinquennal 2013-2018. L’objectif de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.