samedi 21 octobre 2017

Diabète : 50% des malades ignorent leur maladie

Campagne contre le diabete maroc juin 2015

Le ministère de la Santé vient de lancer la campagne «Ensemble contre le diabète». C’est une opération de sensibilisation sur le diabète et ses complications destinée à la population à risque et aux diabétiques.

Le diabète, maladie chronique, silencieuse et évolutive, est la première cause de mortalité par insuffisance rénale et par maladies cardio-vasculaires, de cécité et d’amputations des membres inférieurs. Au Maroc, le nombre de personnes souffrant de diabète est estimé entre 1,5 et 2 millions de personnes âgées de plus de 20 ans et de 15.000 enfants. Cependant, près de 50% de ces personnes ne savent pas qu’elles sont diabétiques. Seulement 580.000, dont 260.000 insulinotraitées, sont prises en charge par le ministère de la Santé. C’est ce qui a poussé le ministère de la Santé à lancer une campagne de communication sur le diabète et ses complications. Une campagne organisée en collaboration avec l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) et la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS), pour informer sur les différents types de diabète, ses facteurs de risque, ses symptômes et ses complications.

La campagne se focalise sur l’importance du dépistage précoce, l’utilisation de l’insuline, l’auto-surveillance, la nutrition, les complications, le diabète et Ramadan, le diabète de l’enfant, le diabète et l’activité physique. La diffusion de ces messages se fera à travers trois spots télé et trois spots radio qui seront diffusés sur les chaînes TV et radiophoniques publiques et privées et dix capsules TV. Comme c’est une campagne de sensibilisation qui va durer une année, la première annonce est prévue durant ce mois sacré de Ramadan. La seconde aura lieu au mois de novembre prochain, à l’occasion de la Journée mondiale du diabète. La dernière campagne est prévue pour le mois d’avril 2016, lors de la célébration de la Journée mondiale de la santé. Le budget mobilisé par le ministère, l’ANAM et CNOPS pour cette opération est de l’ordre de 15 millions de dirhams. A cette occasion le directeur général de l’ANAM, Jilali Hazim, a rappelé les retombées que représente la prise en charge du diabète pour l’assurance-maladie, soulignant que les maladies chroniques représentent 50% des remboursements de l’assurance-maladie et 40% des dépenses sur les maladies chroniques vont au traitement du diabète. Le directeur de la CNOPS, Abdelaziz Adnane, a de son côté appelé à ce que des campagnes de prévention soient mises en place pour lutter contre l’ensemble des maladies chroniques et pas uniquement le diabète. Il a également appelé le ministère à mettre en place des partenariats entre les centres de soins primaires et les caisses d’assurance maladie, ainsi qu’à faciliter l’accès aux médicaments particulièrement coûteux, conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé.
A rappeler que la Fédération internationale du diabète estime que 382 millions de personnes dans le monde sont diabétiques et ce chiffre devrait atteindre les 592 millions en 2035.

Bouchra Elkhadir

Voir aussi

ONEE : Programme de formation de cadres guinéens

Un programme de formation a été réalisé par l’Office National de l’Electricité et de l’Eau …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.