jeudi 17 août 2017

Coupe du Monde 2014 : Un début prometteur

Coupe du monde 2014

D’ores et déjà, la Coupe du Monde 2014 au Brésil régale les fanatiques du football. Elle part sur de bonnes bases, spécialement par le nombre des buts marqués.

Les trois premiers matches nous ont fait craindre une Coupe du Monde influencée par l’arbitrage. Mais depuis, on assiste à un renversement de situation. Les supporters ont droit à un extraordinaire spectacle grâce à une moyenne par match de 2,88 buts marqués et ce, depuis le début de la compétition, le 12 juin dernier.
En effet, 49 buts ont été marqués durant les 20 premiers matchs de la compétition. Ce total de buts dépasse largement le bilan des éditions précédentes à ce même stade de la compétition: 34 buts en 1998, 39 en 2002, 31 en 2006 et seulement 23 en 2006, le pire de toute l’histoire de la Coupe. Si la compétition se poursuit à ce rythme, elle se placera dans le top 10 des coupes les plus prolifiques de l’histoire, derrière celles de 1954 (5,4 buts/match), de 1938 (4,67) et de 1934 (4,12).

Au bilan, 3-1 pour le Brésil contre la Croatie, 1-0 pour le Mexique face au Cameroun, 5-1 pour les Pays-Bas contre l’Espagne, 3-1 pour le Chili face à l’Australie, 3-0 pour la Colombie contre la Grèce, 3-1 pour le Costa Rica contre l’Uruguay, 2-1 pour l’Italie face à l’Angleterre, 2-1 pour la Côte d’Ivoire devant le Japon, 2-1 pour la Suisse contre l’Equateur, 2-1 pour l’Argentine face à la Bosnie, puis 3-0 pour la France contre le Honduras, 4-0 pour l’Allemagne devant le Portugal, 2-1 pour les Etats-Unis face au Ghana, 2-1 pour la Belgique contre l’Algérie et trois matchs nuls pour les rencontres qui ont opposé l’Iran au Nigeria, le Brésil au Mexique et la Russie à la Corée du Sud.
Le Brésil, pays organisateur, a débuté la compétition par une victoire contre les croates. Même si la Seleçao devait en partie sa victoire à un net coup de pouce de l’arbitre -penalty accordé pour une faute inexistante-, le pays organisateur a montré de belles choses pour son entrée dans la compétition. A commencer par la prestation de Neymar, auteur de deux des trois buts de son équipe. Le jeune Barcelonais a été à la hauteur du rôle qui lui a été attribué et ce, en dépit de son jeune âge. Après le but des Croates, Neymar a relevé la tête et livré une prestation impressionnante. Preuve en est qu’il a demandé beaucoup de ballons. Il est venu chercher très bas la balle et a toujours voulu aller de l’avant. A la fin du match, le jeune Brésilien a été élu Homme du Match Budweiser. La prestation d’un autre joueur du Brésil n’est pas en reste: celle d’Oscar. Celui-ci a non seulement marqué le dernier but de la victoire brésilienne (3-1), mais il a également été l’un des joueurs les plus créatifs du pays hôte lors de cette 20ème édition de la compétition.
Samedi 14 juin, les fans du football ont assisté au plus beau match du Mondial jusqu’à lors. Il s’agit de la rencontre qui a opposé l’Italie à l’Angleterre. La Squadra Azzurra a pris l’avantage à la 35ème minute quand Andrea Pirlo laissa habilement passer le ballon pour Claudio Marchisio qui a expédié ce dernier au fond des filets. La réplique des Three Lions a été immédiate. Wayne Rooney a offert un caviar à Daniel Sturridge qui a égalisé à la 37ème minute. Mario Balotelli a marqué le but de la victoire pour les azzurri, suite à un centre millimétré de Candreva à la 50ème minute. L’Angleterre, physiquement diminuée par l’intensité du match, n’a pas trouvé les ressources en fin de match contre une Italie bien organisée et conduite par un Pirlo exceptionnel. Ce match haletant a tenu toutes ses promesses.
La soirée du lundi 16 juin est à oublier pour le Portugal et en particulier son défenseur Pepe. A l’heure où la Mannshaft menait par deux buts, Pepe a encore démontré sa stupidité planétaire. Le défenseur a craqué à la 37ème minute en donnant un coup de coude suivi d’un coup de boule à Thomas Muller. L’arbitre, à deux mètres de l’action, n’a pas hésité à sortir le carton rouge, renvoyant le Portugais aux vestiaires. Au sifflet final, l’Allemagne avait humilié le Portugal sur le score sans appel de 4 buts à 0.

Anas Hassy

Voir aussi

Mazagan Beach & GR : Massimiliano Zanardi nouveau DG

Mazagan Beach & Golf Resort vient d’annoncer la nomination de son nouveau Directeur général, Massimiliano …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.