vendredi 23 juin 2017

Casablanca : Un nouvel effondrement à Garage Allal

Le secteur de la construction a été sinistré par un nouvel effondrement. Deux enfants ont été blessés dans l’affaissement partiel d’une bâtisse dans le quartier de Garage Allal, mardi 13 juin, à Casablanca.

Dans un premier temps, des sources officieuses ont indiqué que des travaux en cours dans cette même maison seraient à l’origine de ce sinistre, sans donner plus de détails sur l’accident.  «L’effondrement a été certainement causé par les travaux qui étaient menés dans une bâtisse située dans le quartier de Garage Allal», ont souligné les mêmes sources. Ce quartier compte plusieurs logements insalubres. Mais les travaux ont-ils été autorisés par les autorités locales? A l’heure où nous mettions sous presse, il nous était impossible de joindre le responsable de l’urbanisme à la Préfecture d’Al Fida.

Du côté de l’Ordre régional des architectes de Casablanca, on se veut ferme. «Il doit y avoir l’intervention des autorités. Car, comme cet accident de ce mardi, d’autres peuvent arriver dans cette zone, à n’importe quel moment. Parce que beaucoup de logements sont dans un état de vétusté très avancé», s’inquiète cet architecte. Il soutient que la responsabilité incombe aux autorités qui «ferment les yeux sur ce genre de travaux au niveau des bâtiments vétustes, qui nécessitent pourtant un traitement particulier». Ce même architecte n’a pas caché son inquiétude: «Nous n’arrêtons  pas de sensibiliser sur ce sujet concernant les constructions menaçant ruine, dans certaines zones de la ville, en particulier dans la médina et au niveau de l’arrondissement de Derb Soltan-Al Fida où le nombre des immeubles de ce genre est important», souligne l’architecte. Et de déplorer le non-respect des normes dans l’exécution des travaux au niveau de ces bâtiments par leurs propriétaires. «En général, quand les travaux sont en cours de réalisation dans un bâtiment délabré et qu’ils sont exécutés par des gens non professionnels, cela conduit souvent à des effondrements provoquant des blessés, voire même des pertes humaines».

Pour cet architecte, le problème serait donc lié à l’exécution des travaux. Mais, dit-il, la vétusté de la bâtisse est un  facteur essentiel qui conduit à de tels incidents. D’après lui, d’autres effondrements pourraient avoir lieu, si ce problème du menaçant ruine n’est pas pris en charge de façon sérieuse par les autorités. «Malheureusement, le constat est alarmant. On voit bien que les gens font des travaux n’importe comment et parfois même sans autorisation», martèle notre source.

Naîma Cherii

Voir aussi

Ramadan au Maroc : Mois béni, travail banni

Migraine, manque de nicotine, de caféine ou de sommeil… Tous les prétextes sont bons pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.