mardi 24 octobre 2017

Ancienne Médina : Réhabilitation et préservation du patrimoine

Roi mohammedVI medina casablanca avril 2014

Une profonde reconnaissance à tous ceux qui font tout pour réhabiliter l’Ancienne Médina et lui redonner l’épanouissement qu’elle connaissait jadis.

SM le Roi Mohammed VI a inauguré, samedi 5 avril, un centre de santé «Bousmara», la Maison de culture «Buenaventura» et un Espace de rencontre des générations. Ces réalisations ont nécessité un investissement global de 33 millions de dirhams. Elles faisaient partie des projets visant à améliorer le quotidien des habitants, lancés le 12 août 2011.
L’Ancienne Médina de Casablanca est un lieu qui a donné naissance à des hommes de lettres, des artistes, des militants…

Une sphère d’élites qui a contribué à l’épanouissement du pays. Elle accueille aussi des lieux historiques, partie intégrante du patrimoine casablancais. Sauf que la belle image de l’Ancienne Médina, concernant sa tolérance, sa propreté, ses gens…, s’est détériorée. Ainsi, la Médina de Casablanca s’est vu coller toute une série d’images négatives: hachisch, karkoubi, guerraba (vendeurs clandestins de vin et de mahia ”eau-de-vie”), sbires jouant aux petits caïds, mots vulgaires utilisés sans gêne sur la place publique, etc. Finie donc l’époque des «ouled l’Houma», «ouled Derb…» qui se considéraient comme des frères et respectaient le plus âgé, des voisins qui incarnaient le pouvoir paternel ou maternel quand les parents étaient absents, des gens de la ”houma” qui représentaient, dans toutes les circonstances, la grande famille attachée à ces qualités que sont ”lehya” (la vergogne), la solidarité, l’entraide… Ces vertus commencent à disparaître, hélas, pour être remplacées par d’autres mœurs et mauvaises habitudes comme la paresse, l’argent facile, l’irrespect… C’était donc l’époque où la femme au foyer mettait son pain à cuire sur la planche qu’elle posait spontanément devant la porte de sa maison. Elle était sûre que quelqu’un allait s’en charger en portant son pain au four du quartier…
C’est cette nostalgie qui pèse sur le cœur des Casablancais en général et des «Ouled lamdina» en particulier, comme d’ailleurs c’est le cas dans les médinas et anciennes cités du Maroc. Surtout quand on voit aujourd’hui ce que l’Ancienne Médina subit…
Avec le projet de réhabilitation initié par le Souverain, c’est un grand souhait des Casablancais qui est en train de s’exaucer. Et comme on est fier du quartier des Habous qui a su garder son âme tout en s’ouvrant sur l’autre, on voudrait bien voir l’Ancienne Médina conserver, elle aussi, ses traditions, son esprit et son identité. L’inauguration par le Souverain, ce samedi 5 avril, de la Maison de culture «Buenaventura» et des autres réalisations permet d’espérer.
«Buenaventura», c’est tout un bâtiment historique qui reprend vie. La reconversion de l’église portant ce nom, qui était depuis la fin du 19ème siècle le siège de l’église espagnole à Casablanca, se présente désormais sur une superficie de 1.250 m2, avec une salle d’exposition, des espaces culturels divers et une bibliothèque dotée d’un fonds documentaire de 6.492 titres.
L’espace de rencontres des générations, lui, constitue, un lieu de rencontres, de création et de réconciliation entre les habitants et leur environnement.
Les trois projets sont ainsi réalisés dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
Pour rappel, Casablanca a accueilli, du 1er au 6 avril, la 6ème édition des Journées du patrimoine de Casablanca initiée par l’Association Casamémoire, en partenariat avec le Conseil de la ville, le ministère de la Culture et le Conseil régional du tourisme. L’événement a été organisé à l’occasion de la Journée internationale des monuments et des sites historiques de l’Unesco. Cette Journée permet de mettre en valeur le patrimoine national et de sensibiliser le grand public à cette richesse. Elle constitue aussi une occasion de rehausser la cité dans le cadre des préparatifs pour l’inscription de Casablanca au patrimoine mondial de l’Unesco.
Dr Sijelmassi rapporte dans son livre «Casablanca que j’aime» une légende qui raconte que Sidi Belyout, le Saint patron de la ville, dégoûté par la médiocrité des hommes, se serait crevé les yeux et s’en serait allé finir ses jours en ermite dans la forêt, parmi les bêtes sauvages. Les fauves auraient gardé sa dépouille jusqu’à son ensevelissement. Aussi le surnomma-t-on Abou Louyout (Père des lions». Tout cela pour dire que les Casablancais gardent les yeux sur leur Médina et toute l’histoire qu’elle porte. Car il faudrait bien que chacun y mette du sien et participe, selon ses moyens, à l’amélioration de cette belle et généreuse médina, tant qu’il y a un amour pour la patrie qui rassemble tous ses enfants.

Bouchra Elkhadir
…………………………………………………………………………..

Centre Bousmara


Le Souverain a aussi inauguré, ce samedi 5 avril, le Centre de santé «Bousmara», dans le cadre du programme de réhabilitation et de mise à niveau de l’Ancienne Médina. Le souci est de rapprocher les services de santé des populations locales. C’est une réalisation qui s’inscrit dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Le centre est doté d’un guichet Ramed et d’unités de médecine générale, de santé «mère-enfant», de phtisiologie et d’addictologie. Il vient renforcer les services de santé au niveau de l’Ancienne Médina. Il développera notamment des actions de consultation concernant les maladies chroniques (diabète, hypertension artérielle…) et le diagnostic du cancer et de la tuberculose. Il vise aussi la sensibilisation et la prévention contre l’usage des stupéfiants. Ce centre assurera la prise en charge médicale et sociale des personnes souffrant d’un comportement addictif et œuvrera en faveur d’une implication effective des familles et des associations dans les actions de prévention.

 

Voir aussi

Al Hoceima : Le Centre d’oncologie et plus encore…

Le Centre régional d’oncologie d’Al Hoceïma a été doté d’équipements biomédicaux modernes, dans l’objectif de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.