mardi 25 septembre 2018

Yémen : Catastrophe humanitaire en vue

Les 15 membres du Conseil de sécurité ont exprimé «leur inquiétude» devant «la situation humanitaire catastrophique au Yémen», menacé de famine.

«La pire famine depuis des décennies, avec des millions de morts». C’est l’avertissement lancé, mercredi 8 novembre, par le chef des opérations humanitaires de l’ONU, Mark Lowcock, à l’Arabie saoudite, si le royaume ne lève pas le blocus total qu’il a décrété sur les principaux points d’entrées terrestres, aériens et maritimes vers le Yémen, depuis le 6 novembre, en représailles d’un tir de missile balistique, attribué aux rebelles houthistes, qui a visé Riyad.

Visiblement embarrassés par cette nouvelle escalade dans la guerre, qui oppose depuis mars 2015 les forces gouvernementales yéménites, appuyées par la coalition arabe emmenée par l’Arabie saoudite, aux rebelles houthistes soutenus par l’Iran, les quinze membres du Conseil de sécurité se sont réunis pour des consultations à huis clos sur la question humanitaire, la seule qui fasse l’unanimité au sein du Conseil qui compte de nombreux alliés de Riyad (les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France et l’Egypte).

Le Conseil de sécurité de l’ONU demande désormais à la coalition arabe de laisser ouverts les ports et aéroports de ce pays pour l’aide humanitaire, a affirmé son président en exercice, l’ambassadeur italien Sebastiano Cardi.

Le blocus des ports, aéroports et accès routiers au Yémen est le résultat d’un conflit -entre l’Arabie saoudite soutenue par les Etats Unis et l’Iran- déclenché par un tir, samedi 4 novembre, d’un missile des rebelles houthis yéménites pro-iraniens, intercepté près de Ryad.

La famine à laquelle fait face le Yémen n’est pas «la même que celle que nous avons connue au Soudan du Sud ou en Somalie», a précisé Mark Lowcock. Il doit y avoir à nouveau «un accès immédiat à tous les ports» pour l’approvisionnement en carburant, nourriture et autres produits de première nécessité, a-t-il souligné.

Patrice Zehr

Voir aussi

Elections au Pakistan : Au moins 28 morts dans un attentat suicide près d’un bureau de vote

Au moins 28 personnes ont été tuées et 35 autres blessées suite à l’explosion d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.