Flash Infos

UE/ COVID-19 | Un outil de solvabilité pour aider et rééquilibrer les entreprises

UE/ COVID-19 | Un outil de solvabilité pour aider et rééquilibrer les entreprises

La Commission européenne a présenté vendredi un nouvel instrument de soutien aux entreprises qui, bien que viables, connaissent de graves problèmes de solvabilité en raison de la crise du coronavirus.

Cet instrument, qui reposera sur le Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI) “protégera le marché unique et renforcera la cohésion dans l’ensemble de l’Union européenne, en donnant la priorité aux entreprises des secteurs et des États membres les plus touchés économiquement par la pandémie ainsi que des États membres où le soutien public à la solvabilité est plus limité”, indique l’exécutif européen dans un communiqué.

Cet outil temporaire, qui serait doté de 31 milliards d’euros, fonctionnera par l’octroi d’une garantie de l’UE au groupe Banque européenne d’investissement (BEI), dans le cadre de l’EFSI, précise la même source.

“Le soutien à la solvabilité constituera un volet distinct de l’EFSI, qui visera à mobiliser des capitaux privés. Le groupe BEI utilisera la garantie pour fournir directement des financements, ou pour investir dans des fonds de placement, des entités ad hoc, des plateformes d’investissement ou des banques nationales de développement, les financer ou les garantir”, explique la Commission européenne.

En plus d’aider les entreprises à traverser cette période critique pour retrouver une activité “rentable et durable”, le nouvel instrument européen de soutien à la solvabilité mettra aussi l’accent sur les transitions écologique et numérique, qui sont des priorités de l’Union européenne, et sur le soutien aux activités économiques transfrontières, ajoute-t-on.

La Commission estime actuellement que les besoins de solvabilité des entreprises européennes pourraient avoisiner les 720 milliards d’euros pour la seule année 2020.

Selon un scénario de crise prévoyant une contraction du PIB de 15,5%, l’incidence directe sur les fonds propres des entreprises pourrait atteindre 1.200 milliards d’euros.

LR/MAP

Voir aussi

Yémen/ Unicef | La famine menace des millions d’enfants

Yémen/ Unicef | La famine menace des millions d’enfants

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a indiqué vendredi que la famine menace …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.