samedi 19 août 2017

Tunisie Le processus en marche

Ali larayedh

Le Premier ministre tunisien, Ali Larayedh (photo), a annoncé avoir remis sa démission, conformément à un accord pour résoudre une longue crise politique, alors que le pays est une nouvelle fois déstabilisé par des conflits sociaux émaillés de heurts.

Parallèlement, la Constituante a introduit, après bien des difficultés, le concept de parité homme-femme dans un amendement au projet de Constitution, texte exceptionnel dans le Monde arabe.
La Constituante ayant formé, mercredi 8 janvier, une instance électorale et la Constitution étant en cours d’adoption, les conditions fixées dans un accord cosigné par l’essentiel de la classe politique étaient réunies pour sa démission, avait relevé plus tôt M. Larayedh.
Selon ce compromis, le ministre sortant de l’Industrie, Mehdi Jomaâ, sera appelé à former un cabinet d’indépendants devant conduire la Tunisie jusqu’à des législatives et une présidentielle en 2014. Cela entérinera aussi le départ volontaire du pouvoir du parti islamiste Ennahda qui avait remporté l’élection de l’Assemblée nationale constituante en octobre 2011, premier scrutin libre de l’histoire de la Tunisie.

Patrice Zehr

Voir aussi

Libye : Le cas du fils Kadhafi

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a demandé l’arrestation immédiate de Saïf Al-Islam, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.