mardi 21 novembre 2017

Syrie : Retour aux attentats

Au moins 18 personnes ont été tuées en Syrie, dans un attentat visant des déplacés et imputé au groupe Etat islamique (EI), qui perd du terrain face aux forces pro régime, dans un de ses derniers bastions. Ces forces, avec le soutien de l’aviation russe, ont ainsi réussi à conquérir quatre quartiers de Mayadine, parmi les derniers fiefs jihadistes dans la province de Deir Ezzor (est).

Riche en pétrole et frontalière de l’Irak, cette province est actuellement le théâtre de deux offensives distinctes anti-EI, l’autre étant menée par une alliance de combattants kurdes et arabes appuyée par les Etats-Unis. L’attentat a eu lieu dans le sud de cette province, dans le secteur d’Abou Fass, où les déplacés fuyant Deir Ezzor sont généralement regroupés avant d’être autorisés à intégrer les camps, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

L’attaque à la voiture piégée «a fait au moins 18 morts parmi les déplacés et les Assayech (forces de sécurité kurdes)», a précisé le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Talal Sello, porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS), engagées à Deir Ezzor avec l’appui aérien de la coalition internationale menée par Washington, a confirmé un attentat «de l’EI à la voiture piégée, visant un regroupement de déplacés (…) à Abou Fass».

Patrice Zehr

Voir aussi

Iran : L’accord nucléaire en question

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a dit espérer que Donald Trump prendra …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.