samedi 20 avril 2019

Solidarité à l’italienne : Salvini gilet jaune

Se présentant comme «Salvinien plutôt que partisan de la Ligue», il a enfilé un gilet jaune, tout comme Stefano Feliziani, chauffeur de taxi romain de 63 ans, qui s’est dit solidaire d’«un peuple en lutte contre l’usurocratie, le gouvernement des banques, la mondialisation de la pensée unique».

A la tribune, Matteo Salvini a en outre évoqué le mouvement français des Gilets jaunes: «Qui sème la pauvreté récolte les manifestations, qui sème les fausses promesses récolte la réaction des périphéries et des campagnes».

Durant son discours, le ministre italien de l’Intérieur et chef de file du parti de droite radicale La Ligue a été parfois interrompu par des «Matteo, Matteo!». Matteo Salvini a notamment cité Martin Luther King, Jean Paul II, mais aussi un des leitmotivs de Benito Mussolini: «Tant d’ennemis, tant d’honneur». Mais il a réfuté «une quelconque nostalgie». Alors que le gouvernement est engagé dans un bras de fer avec la Commission européenne sur son budget résolument anti-austérité que Bruxelles rejette, en raison du niveau de la dette publique de l’Italie, Matteo Salvini a réaffirmé son euroscepticisme.

«Si l’Europe se limite aux contrôles, aux mises sous tutelle, au spread (l’écart très surveillé en Italie entre les taux d’emprunt italiens et allemands), au 0,1% (de déficit) en plus ou en moins, cette Europe est destinée à faire faillite», a-t-il expliqué avant de lancer, à propos des discussions en cours avec Bruxelles: «Nous n’avons peur de rien, ni de personne.»

«Il faut absolument réformer l’Union européenne, il faut un fort vote populaire en mai dans les 27 pays. Il y a trop de pouvoir dans les mains des banquiers, alors que les impôts, c’est nous qui les payons», a approuvé Pierre Orsone, professeur de droit et d’économie, âgé de 60 ans.

PZ

Voir aussi

Algérie : Bouteflika présente sa démission

Au pouvoir depuis deux décennies en Algérie, Abdelaziz Bouteflika, 82 ans, cible d’une contestation populaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.