lundi 23 octobre 2017

Nigeria : La secte qui fait honte aux musulmans et indigne le monde

Manif nigeria contre boco haram

Il faut sauver les petites filles du Nigeria. Il faut éradiquer la secte Boko Haram. On ne peut pratiquer une bestialité d’une autre époque vis-à-vis d êtres humains et se revendiquer de Dieu.

Affirmer que les filles ne sont pas faites pour l’instruction mais pour l’esclavage sexuel est un crime contre l’humanité. C’est un crime contre la religion dont se réclament des obscurantistes. Le monde se mobilise contre eux et même si c’est déjà trop tard pour des dizaines de jeunes filles, il faut sauver toutes celles qui sont encore en danger. Dans ce combat pour la dignité, les musulmans doivent être en première ligne, car c’est eux que l’on insulte dans leur religion.

Il convient également de rappeler que l’immense majorité des victimes de Boko Haram sont des musulmans issus du nord du pays. Ce sont eux, beaucoup plus que les chrétiens, qui ressentent au quotidien les effets pernicieux du terrorisme islamiste. Ce fut le cas, notamment lors du carnage de Kano, en janvier 2012 (au moins 178 victimes).
Sur les deux cent soixante-seize filles kidnappées dans le dortoir de leur école à Chibok, dans le nord-est du pays, seules cinquante-trois ont pu recouvrer la liberté en s’enfuyant.
Boko Haram, dont le nom signifie «l’éducation occidentale est un péché» en langue haoussa, est un groupe islamiste terroriste qui revendique la création d’un Etat islamique dans le nord du Nigeria. Il prône la charia et s’oppose à l’instruction des femmes. Le groupe a souvent pris pour cible des établissements scolaires dans le nord du pays, incendiant des écoles ou massacrant des étudiants dans leur sommeil. Revendiquant l’enlèvement des lycéennes, lundi 5 mai, dans une vidéo de cinquante-sept minutes, Boko Haram s’est adressé aux parents, par la voix de son chef Abubakar Shekau: «J’ai enlevé les filles. Je vais les vendre sur le marché, au nom d’Allah», a-t-il déclaré. «J’ai dit que l’éducation occidentale devait cesser. Les filles, vous devez quitter [l’école] et vous marier», a ajouté Abubakar Shekau, qui a précisé garder «des gens comme esclaves».
Cette vidéo a indigné le monde entier; la posture quasi pornographique du chef de la secte est insupportable. Cet homme-là devrait rendre le plus vite possible des comptes au Créateur. En tout cas, lui et les siens, lui et sa meute de hyènes fanatiques doivent être mis hors d’état de nuire. Il ramène l’Afrique à ses vieux démons et enfonce toute l’humanité au cœur des ténèbres.
Le président nigérian, Goodluck Jonathan, très critiqué pour son inaction, a finalement indiqué que son gouvernement espérait l’aide du président Barack Obama pour aider son pays à résoudre ses graves problèmes de sécurité. Le Nigeria, pays africain le plus peuplé et en butte à de graves problèmes sécuritaires depuis des mois, a aussi approché d’autres pays comme la France, le Royaume-Uni et la Chine, a-t-il précisé.
Il a aussi demandé la coopération des pays voisins (Cameroun, Tchad, Niger et Bénin). «Nous parlons à des pays dont nous espérons une aide (…). Les Etats-Unis sont numéro un. J’ai déjà parlé deux fois avec le président Obama», pour qu’il aide le Nigeria à résoudre ses problèmes sécuritaires, a-t-il poursuivi, sans préciser quand ces entretiens ont eu lieu. En attendant, des manifestations se sont déroulées au Nigeria et dans plusieurs pays, notamment à New York où des dizaines de Nigérians ont demandé que des actions plus conséquentes soient entreprises.
M. Obama a confirmé, lors d’un entretien sur la chaîne ABC, que le Nigeria avait accepté l’envoi d’une équipe américaine d’experts pour tenter de retrouver les jeunes filles disparues (depuis plus de trois semaines) et supposées être entre les mains du groupe islamiste: «Ils ont accepté notre aide, mêlant militaires, police et d’autres agences qui vont aller sur place pour essayer de savoir où ces jeunes filles pourraient être et les aider… Boko Haram est l’une des pires organisations terroristes au niveau local ou régional… [Ses membres] tuent sans pitié depuis des années et nous cherchions déjà à établir une plus grande coopération avec les Nigérians. [Cela] pourrait être l’événement qui aide à mobiliser la communauté internationale tout entière afin de faire enfin quelque chose contre une organisation aussi abjecte, qui a perpétré un crime affreux».
Il ne faut pas perdre de temps.
En effet, en dépit d’un large déploiement de forces, Boko Haram fait planer une menace permanente sur les populations civiles, non seulement dans le nord du pays, mais aussi, désormais, dans la capitale fédérale. Si le mouvement s’attaque plus volontiers à des établissements scolaires, ce qu’il ne faisait pas initialement, c’est aussi parce qu’ils représentent des cibles plus faciles, dans un cadre sécuritaire renforcé.
Et pourtant, le président nigérian, Goodluck Jonathan, a déclaré dimanche 4 mai que le Forum économique mondial (WEF) sur l’Afrique, qui devrait se tenir à Abuja (capitale nigériane) du 7 au 9 mai, constituait une occasion pour son pays, ainsi que tout le continent africain, d’attirer les investissements. Lors d’une conversation avec les médias, M. Jonathan a révélé que deux investisseurs avaient exprimé leur intention d’investir respectivement 250 millions et 150 millions de dollars.
Chercher l’erreur…

Patrice Zehr

Voir aussi

Irak : Toujours le terrorisme

La fin de la guerre programmée n’est pas la fin du terrorisme de Daech. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.