vendredi 20 octobre 2017

Libye : Le recours à l’armée

General khalifa haftar

Baptisée «Dignité», l’offensive militaire déclenchée en Libye contre les islamistes radicaux par le général Khalifa Haftar a engrangé des soutiens, mais peut-être pas autant que son promoteur l’espérait.
Dans une intervention télévisée, lundi 19 mai au soir, le chef des forces spéciales de Benghazi, Ouanis Boukhamada, béret vert incliné sur le crâne, a annoncé que son unité d’élite, constituée il y a moins d’un an, se joignait à la «bataille de la dignité» avec ses hommes et ses armes. La même soirée, d’autres troupes dépendant de l’armée ont rallié le général Hatfar à Al-Baïda, à Ajdabiya ou encore sur la base de Tobrouk. Mais toutes proviennent de l’est du pays, dont le général Haftar est originaire.

A la tête d’une force militaire auto-proclamée «Armée nationale libyenne», le général Haftar, 71 ans, a lancé son opération, vendredi 23 mai à Benghazi, contre le groupe djihadiste Ansar Al-Charia, accusé d’être à l’origine d’une vague d’assassinats visant depuis deux ans les forces de sécurité et des juges. Mais les deux principaux bastions du pays issus de la guerre de 2011, Zenten et Misrata, paraissent divisés, voire hostiles.
Khalifa Hatfar n’est pas un inconnu en Libye où il suscite des sentiments très mitigés. A l’âge de 26 ans, jeune militaire, il avait soutenu la prise de pouvoir de Mouammar Kadhafi en 1969 contre le roi Idriss. Mais la guerre tchado-libyenne signa la fin de l’amitié entre les deux hommes, lorsque Khalifa Haftar fut fait prisonnier, en 1987 à Ouadi-Doum, par les Tchadiens. Fidèle à ses habitudes, Kadhafi se désintéressa du sort de ses hommes. Le général ne l’oubliera jamais et fera partie des ennemis acharnés du colonel de Tripoli.

Patrice Zehr

Voir aussi

Terrorisme islamiste et auberge catalane

C’est une erreur d’analyse aux graves conséquences que de lier les terroristes «marocains» des ramblas …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.