vendredi 19 juillet 2019

L’Espagne reconnaît Guaidó comme président par intérim du Venezuela

L’Espagne “reconnaît officiellement” le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne Juan Guaidó comme président par intérim du Venezuela, a annoncé lundi le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez.

“La légitimé démocratique de M. Guaidó émane de sa condition de président de l’Assemblée nationale du Venezuela, organe législatif résultant des dernières élections libres et démocratiques reconnues comme tel par l’ensemble de la communauté internationale”, organisées dans ce pays, a ajouté M. Sanchez lors d’une déclaration institutionnelle au palais présidentiel de la Moncloa.

Le chef de l’exécutif espagnol a souligné que cette reconnaissance intervient après l’expiration du délai de huit jours accordé par l’Espagne, aux côtés de partenaires européens, au régime de Nicolas Maduro pour convoquer des élections présidentielles “libres, démocratiques et transparentes”.

Et d’affirmer que “la reconnaissance du président Guaidó a un horizon clair”, à savoir celui de “convoquer des élections dans le moindre délai possible, des élections qui doivent êtres libres, démocratiques, avec des garanties et sans exclusions”.

Durant ces futures élections, “les Vénézuéliens décideront, avec leurs votes, leur avenir sans peur, sans pressions et sans menaces”, a-t-il ajouté.

Rappelant que l’Espagne a défendu, à plusieurs reprises, le multilatéralisme comme un “coutil indispensable pour le règlement pacifique des conflits”, M. Sanchez a relevé que le gouvernement espagnol a travaillé, en coordination avec la majorité des pays européens, dans l’objectif de reconnaître M. Juan Guaidó comme président par intérim du Venezuela.

Il a aussi souligné que l’Espagne a maintenu des contacts diplomatiques constants avec tous les pays de l’entourage ibéro-américain dans l’objectif d’agir en défense des intérêts du peuple vénézuélien. “Nous continueront d’agir dans ce sens”, a-t-il ajouté.

Le président de l’Assemblée nationale du Venezuela, unique institution aux mains de l’opposition, a été reconnu en tant que président par intérim “légitime” du Venezuela par le Parlement européen, qui a appelé les Etats membres à faire de même.

Il a également été reconnu par une bonne partie de la communauté internationale notamment les Etats-Unis ainsi que par onze pays membres du Groupe de Lima, à savoir la Colombie, l’Argentine, le Brésil, le Canada, le Chili, le Costa Rica, le Guatemala, le Honduras, le Panama, le Paraguay et le Pérou.

Avec Afp

Voir aussi

En direct de Syrie : Le temps de l’indifférence

Après Alep et la Ghouta, le drame de la guerre syrienne se rejoue à Idleb, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.