Flash Infos

La Belgique réaffirme son soutien à l’OMS privée de l’appui américain

La Belgique réaffirme son soutien à l’OMS privée de l’appui américain

La Belgique a réaffirmé samedi son soutien à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au lendemain de l’annonce par les États-Unis de la fin de leurs relations avec l’agence onusienne critiquée pour sa gestion de la pandémie du nouveau coronavirus.

Alors que la pandémie de Covid-19 bat son plein, notre pays préconise de soutenir au mieux l’organisation mondiale de la santé, ont souligné le vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo, le ministre des Affaires étrangères Philippe Goffin et la ministre de la Santé Maggie De Block, dans une déclaration conjointe.

L’OMS, ont-ils relevé, joue un rôle crucial dans la coordination de la réponse internationale à cette pandémie, et tente d’empêcher la propagation du virus, entre autres en distribuant du matériel médical, en déployant des équipes d’intervention rapide et en conseillant et en informant le grand public.

Ils ont mis en avant également la contribution de l’OMS à la recherche d’un traitement et vaccin, en travaillant sur une base scientifique tout en faisant appel aux “recommandations d’organismes composés de spécialistes issus du monde entier”.

Ce n’est qu’une fois la crise résolue que nous pourrons tirer des enseignements objectifs et informés. Il sera alors opportun de proposer des améliorations aux approches de l’OMS et de ses États membres à l’avenir, ont soutenu les ministres belges.

La déclaration assure que la Belgique continue de son côté de soutenir les efforts de l’OMS et examinera avec ses partenaires de l’Union européenne (UE) comment le pays peut continuer à les soutenir.

La Belgique qui a déjà accordé une contribution supplémentaire de 2 millions d’euros, étudie la possibilité d’une deuxième contribution du même montant, précise le texte.

Outre sa contribution à l’OMS, la Belgique avait également octroyé 5 millions d’euros à la coalition pour les innovations dans la préparation épidémique en vue de développer un vaccin (CEPI), rappelle la déclaration.

Le président américain Donald Trump avait annoncé vendredi la fin du partenariat entre l’Organisation mondiale de la santé et les États-Unis, précisant que son administration redirigerait les fonds promis à l’OMS, soit environ 500 millions de dollars, vers d’autres organisations responsables de la santé mondiale.

L’annonce de Trump marque une escalade majeure de ses efforts pour blâmer la Chine et l’OMS pour la propagation du virus qui a tué plus de 100.000 personnes aux États-Unis.

LR/MAP

Voir aussi

Yémen/ Unicef | La famine menace des millions d’enfants

Yémen/ Unicef | La famine menace des millions d’enfants

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) a indiqué vendredi que la famine menace …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.