dimanche 20 août 2017

Iran Phase délicate

Yukiya amano aiea

Après les récentes percées dans le dossier iranien, l’AIEA veut passer «aux choses plus difficiles» en abordant la question sensible de l’éventuel volet militaire du programme nucléaire de Téhéran, a déclaré son directeur général, Yukiya Amano, dans un entretien exclusif à l’AFP. «Nous avons commencé par des mesures pratiques et faciles à mettre en œuvre, puis nous passons à des choses plus difficiles», a souligné le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique.

«Nous souhaitons certainement inclure les questions (relatives) à la possible dimension militaire dans les prochaines étapes», a-t-il ajouté.
Pour l’AIEA, il s’agit de déterminer si Téhéran a travaillé à la mise au point de la bombe atomique avant 2003, voire ensuite. Dans un sévère rapport diffusé en novembre 2011, elle avait dressé un catalogue d’éléments, présentés comme crédibles, indiquant que cette possibilité ne pouvait pas être exclue. Un rapport rejeté par l’Iran qui a toujours nié avoir voulu ou vouloir se constituer un arsenal militaire nucléaire.

PZ

Voir aussi

Libye : Le cas du fils Kadhafi

La procureure de la Cour pénale internationale (CPI) a demandé l’arrestation immédiate de Saïf Al-Islam, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.