mercredi 19 juin 2019

En direct d’Ukraine : Nouvelle tension avec la Russie

Après l’incident entre les marines russe et ukrainienne dans le détroit de Kertch, plusieurs dirigeants politiques européens ont évoqué la possibilité de nouvelles sanctions économiques contre Moscou.

Les députés ukrainiens ont approuvé, lundi 26 novembre, l’instauration de la loi martiale, accentuant, selon le Kremlin, les risques d’une escalade du conflit.

La Russie promet, ainsi, de déployer un nouveau système anti-aérien S-400 en Crimée. Le vote du maintien des élections présidentielles au mois de mars prochain, imposé par les parlementaires dans la foulée, semble indiquer qu’en interne, cette loi suscite des craintes au moins aussi fortes que ne l’est la menace russe après les incidents du dimanche 25 novembre en mer d’Azov.

Le décret initial, dont un article avait été gardé secret par le gouvernement, laissait en effet craindre des manquements aux principes démocratiques durant la campagne, sinon son report pur et simple.

Les incidents et le vote de la loi martiale auront cependant eu pour résultat majeur de replacer l’Ukraine au centre des préoccupations de la communauté internationale et de réactiver le soutien de ses principaux alliés; avec la convocation en urgence, lundi 26 novembre, d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU et l’appel aux deux parties à engager une désescalade rapide, afin d’éviter des «conséquences imprévisibles», rejoint en cela par de nombreuses chancelleries européennes et les Etats-Unis.

PZ

Voir aussi

Corée du Nord : Trump réitère sa confiance à Kim Jong-un

Le président américain, Donald Trump a déclaré dimanche qu’il avait toujours confiance que le dirigeant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.