lundi 23 octobre 2017

Centrafrique : La France dans le piège ethnique et religieux

Presidente centrafricaine catherine samba panza

En Centrafrique (RCA), l’armée française est dans une situation de plus en plus intenable. Trop faible, beaucoup trop faible, le contingent français est aujourd’hui le témoin impuissant de ce que l’on doit maintenant qualifier par son nom, après avoir longtemps hésité.
En déployant seulement 1.600 hommes, la France s’est-elle donné les moyens d’atteindre ses objectifs?

Deux mois après le début de l’intervention, la réponse est non. Résultat, loin de pacifier le pays, l’intervention française a inversé le rapport de forces et déchaîné des haines dont Paris ne soupçonnait pas la violence. Mais qu’ont fait les spécialistes africains de la France? Aveugles, dépassés, incompétents, c’est en tout cas bien inquiétant. Dans le sillage des milices d’auto-défense dites anti-balaka, essentiellement chrétiennes, des foules haineuses se sont fixé pour objectif d’effacer toute trace de la présence musulmane dans le pays. Qu’elle le veuille ou non, la France est embarquée dans cette tragédie.
La présidente centrafricaine, Catherine Samba Panza, a promis «la guerre» aux miliciens anti-balaka qui multiplient les exactions contre les civils musulmans au risque de conduire le pays à une partition que Paris, principal allié de Bangui, juge inacceptable. «Les anti-balaka ont perdu le sens de leur mission. Ce sont eux qui tuent, qui pillent, qui volent. Est-ce que c’est normal?», a martelé la présidente, tout en récusant le terme de «nettoyage ethnique» utilisé par Amnesty International pour décrier la crise. «Je ne pense pas qu’il y ait d’épuration confessionnelle ou ethnique. Il s’agit d’un problème d’insécurité», a-t-elle estimé.

Patrice Zehr

Voir aussi

Irak : Toujours le terrorisme

La fin de la guerre programmée n’est pas la fin du terrorisme de Daech. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.