mercredi 26 septembre 2018

Auteur d’un sauvetage héroïque, un jeune Malien reçu à l’Elysée par le président Macron

En illustre inconnu sans papiers en France, un jeune Malien a vu son nom projeté aux devants de l’actualité grâce à un acte d’un exceptionnel héroïsme qui lui a valu d’être reçu, lundi matin, à l’Elysée par le président Emmanuel Macron.

Outre une attestation et une distinction reçues des mains du chef de l’Etat français en signe de reconnaissance pour sa bravoure, le jeune Malien devrait être naturalisé français et intégrer le service civique des sapeurs-pompiers.

Dans un geste spontané, Mamoudou Gassama, sur le territoire français depuis septembre 2017, avait escaladé, samedi, en quelques secondes et avec une grande agilité, la façade d’un immeuble parisien pour sauver un enfant de quatre ans suspendu dans le vide au 4ème étage.

La scène, spectaculaire, a été filmée par des passants ébahis qui s’étaient regroupés en bas de l’immeuble.

Sur la vidéo, vue des millions de fois sur les réseaux sociaux, on voit l’homme escalader à mains nues et en 30 secondes environ quatre balcons de la façade de l’immeuble, pour récupérer l’enfant qui se trouvait suspendu par une main, dans le vide, à l’extérieur du balcon, et le mettre en sécurité.

Cet acte de bravoure, très médiatisé, a été chaleureusement salué par les internautes et par nombre d’acteurs politiques sur fond d’appels à sa régularisation et à la reconsidération de la conception que certains se font de l’immigration.

« Je n’ai rien pensé, j’ai pensé à le sauver et Dieu merci je l’ai sauvé », a déclaré lundi matin avec humilité le jeune homme de 22 ans, au sujet de son acte de sauvetage, sur la chaine Tv d’information en continu BFMTV.

« Cet acte d’une immense bravoure, fidèle aux valeurs de solidarité de notre République, doit lui ouvrir les portes de notre communauté nationale », a ensuite twitté le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’enfant s’est retrouvé seul sur le balcon en l’absence des parents à leur domicile.

Peu après les faits, le père de l’enfant, né en 1981 et sans antécédent judiciaire, a été placé en garde à vue pour avoir laissé son enfant sans surveillance, a-t-on indiqué de source judiciaire.

Il devait être déféré au tribunal de Paris dimanche dans la soirée en vue de poursuites judiciaires.

L’enfant a été placé dans une structure d’accueil. Sa mère n’était pas à Paris au moment des faits.

(Avec MAP)

Voir aussi

Elections au Pakistan : Au moins 28 morts dans un attentat suicide près d’un bureau de vote

Au moins 28 personnes ont été tuées et 35 autres blessées suite à l’explosion d’un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.