dimanche 20 août 2017

Supervision bancaire : 24ème réunion du Comité arabe à Casablanca

Bam casa

Le Comité arabe de supervision bancaire a tenu, du 15 au 17 décembre 2014, sa réunion annuelle à Casablanca. Détails.

C’est à Casablanca que Bank Al-Maghrib (BAM) a accueilli la 24ème réunion annuelle du Comité arabe de supervision bancaire. Lors de cette réunion, le Comité a examiné trois principales thématiques, à savoir «la gestion des risques liés aux grandes expositions financières dans les pays arabes», «la politique macro prudentielle et les indicateurs d’alerte précoces contre les bulles des prix des actifs» et «les besoins additionnels en fonds propres pour limiter les risques de fluctuation des cycles économiques et de crédit». Le Comité a en outre étudié la note du secrétariat portant sur les axes de développement de ses travaux et la consécration de son rôle de coordination entre les Banques centrales arabes dans les domaines de la supervision bancaire et de la stabilité financière.
Il faut dire que ce Comité est une émanation du Conseil des gouverneurs des Banques centrales et des Autorités monétaires arabes. Il compte parmi ses membres les directeurs de la supervision bancaire auprès de ces institutions et le Fonds monétaire arabe qui en assure le secrétariat. En plus des membres précités du Comité, le Comité de Bâle pour la supervision bancaire, le Conseil de stabilité financière et le Fonds monétaire international (FMI) ont également pris part à cet évènement. La réunion a connu la présence du secrétaire général de l’Union des banques arabes.

Consolidation de l’inclusion financière

Le Comité a également examiné les outils de consolidation de l’inclusion financière dans les pays arabes à la lumière d’un rapport et de plusieurs documents réalisés par un groupe de travail régional qui en est issu. Par ailleurs, ont été étudiées les dernières évolutions légales et réglementaires, ainsi que les démarches récentes menées dans les domaines de la régulation et de la législation bancaire dans chaque pays membre, afin de consolider l’efficacité de son secteur bancaire. Enfin, un lexique des termes utilisés dans le domaine de la supervision bancaire a été adopté à l’issue de cette réunion.
A noter que le Fonds monétaire arabe, dont le siège se trouve à Abu Dhabi, prend en charge le secrétariat technique du Comité. Dans ce cadre, ses responsabilités englobent la préparation des documents et des études dédiés au Comité, ainsi que la coordination avec le Comité de Bâle et les institutions financières internationales concernées par les questions liées à la supervision bancaire et la stabilité financière.

Anas Hassy

Voir aussi

Emission obligataire de BMCE BoA : L’AMMC donne le feu vert pour 1 milliard de dirhams

Le Groupe BMCE Bank of Africa vient d’annoncer  l’émission d’un emprunt obligataire subordonné perpétuel avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.