lundi 23 octobre 2017

Résidences Dar Saâda : Cérémonie de la 1ère cotation à la Bourse

Cotation residences dar essaada

Après l’unique introduction en Bourse de Résidences Dar Saâda (RDS), un vent d’optimisme souffle sur la place casablancaise.

C’est en grande pompe que le son de la cloche a retenti pour la première cotation de RDS. Il a fallu près d’un an pour que cette cloche retentisse à nouveau à la Bourse de Casablanca: RDS a officiellement fait son entrée à la place financière casablancaise, ce jeudi 18 décembre. Un évènement qui a suscité beaucoup d’intérêt -puisqu’il s’agit de l’unique introduction durant l’année 2014- auprès d’un grand nombre de responsables, en l’occurrence Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances, Nabil Benabdallah, ministre de l’Habitat et de la Politique de la ville, Hassan Boulaknadel, directeur général du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) et Karim Hajji, directeur général de la Bourse de Casablanca, qui ont répondu présent à la séance de la première cotation de la société immobilière.

Succès de l’opération

«L’engouement des épargnants institutionnels et particuliers traduit la confiance retrouvée pour la place financière casablancaise», s’est réjoui Mohamed Boussaid. Preuve en est que l’opération a été souscrite 3,37 fois. En effet, le montant global des souscriptions a atteint 3,8 milliards de dirhams (MMDH) pour 1,13 MMDH demandés. La cotation de RDS marque ainsi le retour des investisseurs marocains et étrangers. Ce sont en somme 6.546 souscripteurs du Maroc, ainsi que des souscripteurs de 16 nationalités différentes (soit 25% des souscriptions) qui ont souscrit. Par catégorie d’investisseurs, les institutionnels ont souscrit à 3,31 MMDH et obtenu 687 millions de dirhams (MDH), ce qui correspond à un taux de satisfaction de 20,76%.

Les personnes morales ont demandé 90 MDH pour se voir attribuer plus de 79 MDH, soit un taux de satisfaction de 88,13%. Les personnes physiques ont souscrit à 391 MMDH (taux de satisfaction de 91,86%). Ce sont plus de 26 millions de titres qui ont été cédés à la Bourse de Casablanca, soit 20% du capital. Le prix unitaire de l’action est établi à 215 DH. Avec une capitalisation de plus de 5,64 MMDH, RDS se placera directement en 20ème position sur les 76 valeurs cotées.
La première séance de cotation de Résidences Dar Saada s’est passée de manière très sereine. L’effet de la spéculation ne s’est pas ressenti lors de la première séance de cotation. L’action RDS n’est donc pas réservée, ni à la hausse, ni à la baisse. Elle termine la séance à 214,90 dirhams, pratiquement à son prix d’introduction de 215 dirhams. Côté volume, le titre cumule quelque 45 MDH.

Financement des projets

«En s’introduisant en Bourse, Dar Saada a franchi un nouveau palier de croissance et de développement qui lui permettra un recours plus facile aux financements externes grâce à un accès direct au marché financier», a souligné le président du Conseil d’administration de RDS, Hicham Berrada Sounni. Les fonds levés à travers cette opération serviront principalement au financement des projets de développement de RDS. Une première enveloppe de 730 millions de DH sera dédiée aux projets à l’international et à l’acquisition de foncier. La filiale de Palmeraie développement souhaite également se renforcer en Afrique subsaharienne. La Côte d’Ivoire et le Gabon seraient concernés. De plus, la société s’est constituée une réserve foncière répartie essentiellement entre Casablanca et Marrakech. Plusieurs compromis de vente ont été scellés à ce titre pour l’acquisition de nouveaux terrains dans la région du Grand Casablanca. Un budget de 400 millions de DH sera également dédié à l’accélération du rythme de production des tranches non encore développées des programmes déjà existants et qui sont prévus pour 2015-2016.
En outre, la place casablancaise s’apprête à rompre avec le tarissement au niveau des introductions. Le nouvel an s’annonce prometteur et le papier frais se ferait moins rare. Deux entreprises sont déjà attendues à la cote durant le premier semestre 2015, selon Karim Hajji, directeur général de la Bourse de Casablanca.

Anas Hassy

……………………………………………………………..

Ils ont déclaré…

Karim Hajji, directeur général de la Bourse de Casablanca
«Je suis fier d’accueillir Résidences Dar Saada à la Bourse de Casablanca. C’est une société qui opère dans un secteur très prometteur au Maroc. La Bourse est un véhicule de financement de l’économie, au service de l’ensemble des entreprises du pays. Deux entreprises de renommées sont déjà sur les rangs pour s’introduire en Bourse au cours de la première moitié de l’an prochain. Le papier frais draine l’épargne vers le marché, génère de la liquidité et rend le marché plus attractif, tant pour les émetteurs que pour les investisseurs. La Bourse de Casablanca compte accueillir de plus en plus d’entreprises à la cote, ce qui devra consolider la confiance, insuffler une nouvelle dynamique à la Place et améliorer sa performance».

AH

Mohamed Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank
«Le groupe Attijariwafa bank est toujours là pour accompagner la Bourse de Casablanca. Cette nouvelle introduction en Bourse du promoteur immobilier Résidences Dar Saada est bénéfique au marché financier marocain. Il faut dire que le marché boursier marocain souffrait d’un manque de liquidité. Mais avec les nouvelles levées de fonds, le marché est en train de retrouver un certain dynamisme».

AH

Et pour…

Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances

Lors de la cérémonie de la première cotation du prometteur immobilier «Résidences Dar Saada» à la Bourse de Casablanca, Mohamed Boussaid a affirmé que les perspectives de croissance économiques au Maroc «sont assez bonnes» pour l’année 2015.
Le ministre s’est même dit extrêmement optimiste quant aux perspectives de développement du pays, ainsi qu’à la politique poursuivie par le gouvernement pour établir l’équilibre du cadre macro-économique. Et de préciser: «La Bourse de Casablanca constitue un outil important pour accompagner le développement de Casa Finance City (CFC) et faire de Casablanca un hub financier vers l’Afrique du Nord et de l’Ouest (…). L’introduction en Bourse des RDS est l’exemple d’une belle success-story dans un secteur qui constitue un véritable moteur de croissance pour le Maroc, à côté du Bâtiment et Travaux Publics (BTP). Avec une croissance annuelle de 7,8% depuis 2000, les BTP concentrent un nombre important des investissements avec 50% de la formation brute de capital fixe. C’est aussi un million d’emplois. Ainsi, à un an de l’introduction en Bourse de Taqa Morocco, RDS a franchi le pas. On ne peut donc que se féliciter de cette confiance qui se consolide et de la performance de la Bourse de Casablanca qui s’améliore. Cette IPO est l’illustration du bon accompagnement du marché des capitaux pour une entreprise qui évolue. Je reste confiant qu’il y a beaucoup d’espoirs pour que d’autres opérations du genre se réalisent au cours de l’an prochain».

H. Dades

Voir aussi

ONCF : Levée de 3 MMDH sur le marché marocain

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient d’obtenir une garantie de l’Etat pour un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.