lundi 21 août 2017

OCP : Reprise et exportations vers l’Afrique doublées

Groupe OCP maroc

Après une longue période de doute, OCP Group réalise une excellente reprise lors du troisième trimestre 2014. Détails.

Le groupe OCP a renoué avec une croissance à deux chiffres lors du troisième trimestre 2014. En effet, le chiffre d’affaires du groupe s’est situé à 1,4 milliard de dollars américain à fin septembre 2014, ce qui correspond à 12,4 milliards de dirhams (MMDH). Le chiffre d’affaires de l’OCP a progressé de 14% par rapport à fin septembre 2013. Cette performance s’explique par la forte demande d’engrais et des cours du phosphate diammonique plus favorables qui ont permis à l’industriel d’améliorer de 77% les ventes d’engrais au troisième trimestre à 680 millions de dollars (6 MMDH). Les ventes d’engrais représentent 47% du chiffre d’affaires global. L’industriel a écoulé 3,8 millions de tonnes, contre 3,3 millions une année plus tôt. La demande est importante sur les gros marchés de l’industriel (Amérique du Nord et du Sud).
Par ailleurs, cette belle reprise a permis d’annuler l’effet du repli des deux premiers trimestres sur le chiffre d’affaires depuis le début de l’année. Le phosphatier marocain cumule ainsi près de 3,65 milliards de dollars de revenus au terme du 3ème trimestre, soit 32,37 MMDH, en hausse de 3% par rapport à la même période en 2013.
S’agissant du résultat d’exploitation, il est passé de 408 millions de dollars (3,62 MMDH) à 469 millions de dollars (4,16 MMDH), soit une augmentation de 15%. Ce qui se traduit par le redressement du résultat opérationnel des neuf premiers mois de l’année 2014. Ce résultat s’est établi à un niveau légèrement supérieur à celui de l’année dernière à la même période, à 1,035 milliard de dollars, soit 9,18 MMDH.

Excellente percée en Afrique

Le groupe OCP enregistre également une percée sur le continent. L’industriel marocain a doublé ses expéditions à 460.000 tonnes vers les pays africains, soit 12% des volumes vendus. Cette part est appelée à augmenter. Il faut dire que l’investissement du groupe au Gabon, en partenariat avec le gouvernement local, va permettre à terme de couvrir 30% de la demande du continent.
Cette tendance haussière des indicateurs-clés devrait se poursuivre durant ce quatrième trimestre 2014. «Cette tendance à la hausse est due à la stratégie du groupe basée sur la maîtrise des coûts sur toute la chaîne de valeur, la flexibilité industrielle, l’adaptabilité aux besoins des différents marchés et l’assise de son positionnement africain. Des facteurs qui renforcent son agilité industrielle et commerciale», explique le groupe OCP.
Jusqu’à présent importé de l’étranger (Tunisie et Espagne), le complément alimentaire pour bétail est maintenant fabriqué localement par l’OCP à Safi. La fabrication de cet aliment est effectuée à Safi par OCP au niveau de ses deux nouvelles unités de production d’acide sulfurique, d’un coût global de 1,65 milliard de dirhams, dont 225 millions de dirhams investis dans les lignes dédiées au complément alimentaire. En effet, les nouvelles unités ont une capacité de 3.410 tonnes par jour chacune et sont intégrées dans le nouveau pôle industriel de Safi lancé en 2013.

Poursuite du programme d’investissement

Le groupe OCP compte poursuivre le déploiement de son colossal programme d’investissement. Il a engagé près de 15 MMDH sur les neuf premiers mois de l’année en cours. «Les neuf premiers mois de 2014 ont été l’occasion de poursuivre la concrétisation du programme d’investissement d’OCP… Pour cette période de l’année en cours, ce chiffre d’affaires s’établit à 3,75 milliards de dollars, contre 3,65 milliards dollars, soit une hausse de 3%», selon le géant phosphatier. La trésorerie du groupe ressortait à 5,2 MMDH à fin septembre. Des économies supplémentaires sont attendues sur les prochains mois avec l’utilisation à pleine capacité du pipeline. L’infrastructure a nécessité un investissement de 4,5 MMDH. Pour l’année 2015, l’OCP devrait investir 24 MMDH. L’investissement du groupe OCP revient donc à un niveau normal (24 MMDH) après le pic de 29,5 milliards enregistré en 2014.

Anas Hassy

Voir aussi

Emission obligataire de BMCE BoA : L’AMMC donne le feu vert pour 1 milliard de dirhams

Le Groupe BMCE Bank of Africa vient d’annoncer  l’émission d’un emprunt obligataire subordonné perpétuel avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.