jeudi 23 novembre 2017

OCP : Ambitieux programme d’investissement

A l’occasion de la publication de la note d’information relative à l’émission obligataire subordonnée perpétuelle, le groupe OCP fait le point sur son programme d’investissement doté de centaines de milliards de dirhams. Le leader mondial du phosphate est, en effet, engagé depuis plusieurs années dans une importante politique d’industrialisation, qu’il compte accélérer dans les prochaines années. Le groupe prévoit ainsi d’investir plus de 151 MMDH, entre 2016 et 2025, dans plusieurs projets classés par zone géographique, à savoir l’axe centre et l’axe nord qui accaparera, à lui seul, 81,4 MMDH.

Les investissements dans l’axe nord comprennent la mise en place de capacités supplémentaires. Cela se fera grâce à «l’ouverture de la mine d’Ouled Fares, ainsi que le prolongement de la Mine zone centrale nord (EZCN)», lit-on sur la note d’information. Il est également indiqué que le groupe prévoit le développement des laveries utilisant les «dernières technologies de traitement». Elles seront dotées de systèmes de décantation des boues et de recyclage des eaux usées. «L’enveloppe allouée aux Laveries Ouled Fares est de 4,4 milliards de dirhams», précise le groupe.

Pour ce qui est de Jorf Lasfar, deux unités (JFC I et JFC II) sont opérationnelles, tandis que deux autres sont en cours de construction (JFC III et JFC IV). Le groupe n’exclut pas la mise en marche de nouvelles unités. «En fonction de la demande et à horizon 2025, OCP prévoit la construction de cinq autres nouvelles unités», explique-t-on.

Par ailleurs, l’OCP serait en train d’étudier l’opportunité de construction d’un pipeline de 155 kilomètres pour relier les mines de Gantour à Safi. Il pourrait transporter jusqu’à douze millions de tonnes de phosphates par an.

En 2014, l’OCP avait initié un projet pareil, avec l’inauguration d’un slurry pipeline d’une longueur de 187 km et d’une capacité annuelle pouvant aller jusqu’à 38 millions de tonnes. Il est principalement destiné au transport de pulpe de phosphate depuis les mines de Khouribga, vers le site industriel de Jorf Lasfar. Dans la note d’information relative à l’emprunt obligataire subordonnée, il est expliqué que ces slurry pipelines sont destinés à accroître la capacité de transport de minerai. Ils contribuent par ailleurs à réduire considérablement les coûts unitaires de production du groupe, ainsi que son empreinte carbone globale.

Hamid Dades

Voir aussi

Managem : Amélioration des finances et baisse de l’endettement

Sur les six premiers mois de 2017, Managem affiche une nette amélioration de sa structure …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.