lundi 25 juin 2018
Flash Infos

L’évènement : La SNI devient AL MADA et affiche un positionnement panafricain

Le Conseil d’administration de la Société nationale d’investissement (SNI) a validé le changement du nom de la holding qui devient Al Mada, en optant pour «Positive Impact» comme signature. Les détails.

La Société nationale d’investissement (SNI) change de peau et devient Al Mada. La décision du Conseil d’administration du groupe a été motivée par l’aboutissement de la mutation profonde de la Société, engagée depuis 2014 et qui est arrivée aujourd’hui à maturité. Le management de la SNI explique, dans un communiqué: «Ce nouveau nom va accompagner le développement à venir du fonds, aujourd’hui présent dans 24 pays en Afrique, avec plus de 6,5 MMDH investis sur le continent hors Maroc en 2017 et ce, dans 7 secteurs structurants de la croissance africaine».

Assurément, cette nouvelle identité visuelle s’accompagne d’un positionnement panafricain, avec des engagements à long terme dans des secteurs d’activité structurants sur le continent. D’où la signature retenue pour accompagner la nouvelle dénomination, «Positive Impact». Ainsi, «Al Mada est un acteur du développement économique au Maroc et plus largement en Afrique. Ce changement de nom exprime ainsi notre engagement dans l’accompagnement sur la durée de grands projets structurants, pour une croissance durable et partagée à l’échelle panafricaine», note le Conseil d’administration dans sa communication. Aussi, ce dernier a-t-il réaffirmé l’ambition d’Al Mada de participer à la modernisation de l’économie africaine, à travers l’investissement dans des entreprises et des projets structurants qui impactent positivement les populations et les sociétés. Une évolution naturelle, puisque les activités de la holding à l’international affichent des résultats positifs, dont la contribution est passée de 11% en 2013 à 26% en 2017. Un résultat imputable à l’aboutissement du cap fixé depuis 2014 par ses actionnaires et qui avait pour objectif de moderniser la gouvernance et d’engager la transformation en fonds d’investissement panafricain à long terme.

En définitive, Al Mada entend impacter positivement ses points d’ancrage sectoriels (bancaire, immobilier, télécommunications, distribution, mines) et géographiques (Maroc, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Egypte, Ethiopie, Gabon, Guinée-Conakry, Guinée équatoriale, Mali, île Maurice, Mauritanie, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo, République du Congo-Brazzaville, Rwanda, Sénégal, Soudan, Tchad, Togo et Tunisie); en plus des points de présence hors Afrique, notamment en Belgique, en France et aux Emirats Arabes Unis.

L’objectif à terme d’Al Mada est de positionner le groupe sur les chantiers structurants en Afrique et de s’ériger en locomotive de développement, afin de booster la croissance inclusive dans le continent.

M.M

Voir aussi

Fondation BMCE Bank-MEN : Un partenariat renouvelé

Une convention de partenariat a été signée, mercredi à Rabat, entre le ministère de l’Éducation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.