mardi 24 octobre 2017

L’agroalimentaire face à la décompensation du fuel

Usine agro maroc

«Le secteur agroalimentaire a souffert durant l’année 2013, à l’instar d’autres secteurs », estime Samir Oudghiri Idrissi, directeur général délégué de Lesieur Cristal.
L’agroalimentaire été impacté par une conjoncture difficile marquée par un manque de liquidités important au premier semestre 2013. A cela s’ajoute la forte hausse des coûts énergétiques (plus de 50% depuis juin 2012), suite à l’adoption de l’indexation des produits pétroliers au Maroc. Il faut dire également que le secteur connaît une concurrence intense entre les opérateurs qui mettent l’accent sur l’innovation pour se différencier. De ce fait, le résultat net du secteur en 2013 s’est détérioré de 20% par rapport à 2012, pour se positionner à 1,4 milliard de dirhams.

S’agissant de l’année 2014, le secteur agroalimentaire pourrait être négativement impacté par la décompensation du fuel industriel. Pour contrer une éventuelle hausse du fuel sur le marché international, les opérateurs ont commencé à investir dans des solutions alternatives. A titre d’exemple, Lesieur Cristal «compte investir dans une nouvelle chaudière qui lui permettra d’assurer à terme 50% de ses besoins en énergie thermique», selon Samir Oudghiri Idrissi. Les autres opérateurs devront suivre cette tendance afin d’optimiser leurs coûts énergétiques.
Par ailleurs, quelque 1.400 entreprises ont été agréées sur les 5.000 établissements agroalimentaires recensés, à l’occasion du lancement de l’opération de délivrance des agréments et autorisations sanitaires aux entreprises du secteur alimentaire et de l’alimentation animale. Entamé à partir du 2ème semestre 2013, le processus d’octroi de ces agréments et autorisations a permis d’agréer 1.400 entreprises avec l’objectif d’atteindre plus de 3.000 agréments et autorisations l’année en cours, avant que l’ensemble des établissements et entreprises de l’agroalimentaire recensés ne soit régularisé à l’horizon 2016.

Anas Hassy

Voir aussi

ONCF : Levée de 3 MMDH sur le marché marocain

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vient d’obtenir une garantie de l’Etat pour un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.