samedi 20 juillet 2019

GCAM, une banque historiquement dédiée

En une décennie, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) est passé d’établissement financier spécialisé à un groupe bancaire solidement ancré dans le paysage financier marocain; avec la caractéristique spécifique d’avoir développé des outils d’accompagnement et des véhicules de financement dédiés à tous les segments d’activité et répondant, en particulier, aux besoins spécifiques de la petite agriculture et du monde rural.

Le succès du business model du Groupe est ainsi le fruit d’une vision partagée et d’une mobilisation collective, dans le cadre du Plan Maroc Vert et de ses différentes composantes.

Le Crédit Agricole du Maroc a ainsi accompagné les différents axes du PMV, en déployant des produits spécifiques et adaptés pour chacune des filières identifiées, au titre du premier pilier prônant le développement d’une agriculture moderne à haute valeur ajoutée et à haute productivité. Le GCAM a également innové en mettant en place des structures dédiées, pour répondre aux objectifs du second pilier du PMV en ce qui concerne l’accompagnement solidaire de la petite agriculture.

S’agissant de la 1ère banque engagée avec l’Etat pour le financement du PMV, elle a consacré une enveloppe budgétaire de 20 MMDH à la première phase de 2009 à 2013 et a signé un prolongement de son engagement avec une somme de 25 MMDH pour la 2ème phase qui a pris fin en 2018. L’entreprise ambitionne tout de même de dépasser cet investissement, au vu des besoins du marché agricole.  CAM a également créé le crédit «Maknana» pour l’achat du matériel agricole. Il s’agit d’un crédit composé à 80% d’un préfinancement sur subvention du Fonds de Développement Agricole (FDA). Les opérations et les éléments financés sont notamment l’achat de tracteurs, de matériel d’accompagnement et de matériel de récolte. Le même principe s’applique au financement des aménagements d’irrigation.

Par ailleurs, le CAM a mis en place, à travers la Fondation Crédit Agricole pour le Développement Durable, un Programme d’Optimisation de la Performance Energétique, en collaboration avec l’Agence de Développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique. Il s’agit de la solution exclusive «Ecotaqa» qui propose un financement pouvant atteindre 70% des besoins pour l’audit et/ou pour la mise en œuvre.

LR

Voir aussi

Budget : La privatisation comme ultime issue

La privatisation est de retour! Il semble que, pour sauver le budget, ce soit la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.