jeudi 23 novembre 2017

CMT-BERD : Important investissement dans le secteur minier marocain

La Compagnie Minière de Touissit (CMT) vient d’annoncer un ambitieux plan d’investissement dans le site de Tighza, financé par la Banque Européenne de Restructuration et de Développement (BERD).

Selon le Top management de la CMT, ce plan devra  permettre d’améliorer considérablement l’infrastructure de l’exploitation minière souterraine et d’augmenter la productivité. D’un montant de 28 millions d’euros, ce prêt long terme sera destiné au creusement d’un nouveau puits sur le site principal d’exploitation d’Ighrem Aoussar à la mine Tighza, qui sera le plus profond en Afrique du Nord avec plus de 1.100 m et qui contribuera à augmenter, progressivement, la production d’au moins 25%.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie de recentrage de CMT sur le développement de ses activités au Maroc. Il induira des améliorations importantes en matière de santé, de sécurité et de gestion de l’environnement, ont tenu à préciser les responsables de la minière
Le projet de modernisation du site de Tighza, qui va certainement donner un nouveau visage à cette mine, grâce à une mécanisation accrue et une meilleure visibilité de l’avenir, devra également contribuer à préserver et augmenter le nombre des emplois dans la région, réduire les coûts d’exploitation et améliorer les conditions de travail, ont relevé les dirigeants de la minière cotée en Bourse. Les fonds de la BERD devront aussi permettre de financer des investissements de maintenance, ainsi que des investissements en efficacité énergétique et pour l’optimisation de la gestion de l’eau.

Du côté de la BERD, Gabriel de Lastours, directeur associé à la Banque, après avoir souligné qu’il s’agissait là du 3ème investissement dans le secteur minier et du plus important de sa banque au Maroc, a exprimé sa joie d’accompagner cet ambitieux plan d’investissement pour soutenir le développement de la CMT et pérenniser l’activité minière dans la région. En effet, la BERD investit au Maroc depuis 2012 et a injecté, à ce jour, près de 766 millions d’euros dans 27 projets. Elle a également fourni une assistance technique à plus de 230 petites et moyennes entreprises à travers le Royaume.

Les plus d’un partenariat

Le partenariat entre les deux parties va au-delà du financement. Il se traduira par un passage de la CMT à la comptabilité en normes IFRS en 2 temps, sous forme de réconciliation jusqu’à 2018 et un passage complet au-delà, outre la réalisation d’un plan d’actions environnementales et sociales «ESAP». Ce dernier repose sur le renfoncement de l’encadrement en charge des aspects HSE (Hygiène, Sécurité et Environnement), ainsi que l’évaluation environnementale et sociale du nouveau puits sur une base triennale. Le plan s’appuie également sur le développement d’un système de gestion environnementale et sociale, en ligne avec les pratiques ISO14001 et OHSAS18001, avec comme objectifs une Certification OHSAS18001 (début 2018) et  une Certification ISO14001 (début 2019).
La CMT possède 13 concessions, 18 permis miniers et 35 permis de recherche. Elle ambition d’être un leader dans la production du plomb au Maroc et d’atteindre une plus grande taille dans la production des métaux précieux.

H. Dades

Voir aussi

Managem : Amélioration des finances et baisse de l’endettement

Sur les six premiers mois de 2017, Managem affiche une nette amélioration de sa structure …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.