lundi 18 décembre 2017

CMI : L’année a bien débuté

Mikael naciri dg cmi

Globalement, la tendance est à la progression chez le CMI qui vient de faire le point sur l’activité monétaire du 1er trimestre de 2015.
Ainsi, durant ce trimestre, 66,3 millions d’opérations ont été effectuées pour un montant global de 56,6 MMDH. Elles comprennent les retraits d’espèces sur le réseau des guichets automatiques, mais également les paiements auprès des commerçants et e-marchands affiliés au CMI.
La majorité de ces opérations, 63,5 millions d’opérations pour un montant de 52,4 MMDH (+10,7% en nombre et +11,5% en montant), a été effectuée par des cartes marocaines.
Les retraits restent l’activité principale effectuée par carte au Maroc. Ils représentent 90,2% du nombre d’opérations et 93,6% du montant.

Les opérations de retrait par cartes marocaines sur les guichets automatiques au Maroc ont en effet totalisé 57,3 millions d’opérations pour un montant de 49,4 MMDH durant le 1er trimestre 2015, en progression de 10,1% en nombre et 11,4% en montant par rapport à la même période de 2014.
En ce qui concerne les cartes étrangères, elles ont enregistré en paiements et en retraits 2,7 millions d’opérations pour un montant de 4,2 milliards de dirhams, soit une progression de 1,2% en nombre et une quasi-stagnation avec -0,7% en montant.

Hamid Dades

Voir aussi

Projet de loi de Finances 2018 : Grand oral de Boussaïd devant le Parlement

Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaïd, s’est livré, mardi 25 octobre 2017, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.