jeudi 17 août 2017

Changes : Un pas de plus vers la libéralisation

L’Office des changes a engagé un véritable chantier de modernisation.

Ces changements interviennent au moment où les autorités monétaires travaillent sur la flexibilité du dirham.
Parmi ces changements on note le relèvement du délai de rapatriement du produit des exportations de services de 60 à 90 jours, la possibilité d’ouvrir des comptes à l’étranger pour les exportateurs de services titulaires de marchés à l’étranger, mais aussi la possibilité pour ces derniers d’accorder à leurs clients des avoirs dans la limite de 5% du produit exporté.
Les opérations d’emprunts extérieurs seront aussi libéralisées pour les opérateurs.

Cela concerne les investissements à l’étranger réalisés dans la limite fixée par la réglementation des changes, soit 100 MDH pour les investissements en Afrique et 50 millions pour les autres régions.

HD

Voir aussi

Emission obligataire de BMCE BoA : L’AMMC donne le feu vert pour 1 milliard de dirhams

Le Groupe BMCE Bank of Africa vient d’annoncer  l’émission d’un emprunt obligataire subordonné perpétuel avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.