jeudi 16 août 2018

Banques participatives : Bon début, mais…

Près d’un après le lancement des banques participatives au Maroc, ce nouveau système bancaire semble disposé à satisfaire les demandes. Mais cela paraît fort délicat dans le futur, surtout que de nombreux citoyens marocains ont longtemps attendu cette nouvelle finance.

L’incapacité des banques participatives marocaines de satisfaire toutes les demandes dans l’avenir est attribuable à un financement insuffisant, d’autant plus que leur capital est actuellement suffisant, mais reste limité, alors que ces établissements seront tenus de se pencher sur le financement d’immeubles et de véhicules, des produits qui nécessitent un grand volume de liquidité.

HD

Voir aussi

BCP : Nouveaux actifs visés en Afrique

Le Groupe Banque centrale populaire (BCP) veut davantage grandir en Afrique. En effet, le groupe …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.