vendredi 15 décembre 2017

Banques participatives : A quand le démarrage?

Les banques participatives sont bien là aujourd’hui. Des banques ont déjà annoncé leurs marques, mais l’activité attend toujours. Le démarrage de l’activité ne relève plus aujourd’hui du ressort de la banque centrale.

Sur ce point précis, Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib, a fait savoir que la banque centrale a été très réactive en répondant favorablement aux demandes qui lui ont été soumises et en accordant les agréments requis. Aujourd’hui, la banque attend un retour. Autrement dit, la balle est dans le camp des banques concernées. Dans ce sens, Jouahri a relevé: «La première autorisation de création de banques participatives a été soumise par Bank Al-Maghrib au Secrétariat général du gouvernement (SGG) pour sa publication au Bulletin Officiel. Il s’agit de CIH Bank en partenariat avec Qatar International Islamic Bank (QIIB) et de la BMCI qui va pouvoir offrir des produits bancaires participatifs». Les deux banques ont d’ailleurs remis à BAM les dossiers juridiques nécessaires à cet effet. Ceci étant, Jouahri a rassuré que la banque centrale poursuit «le processus de mise en place des banques participatives conformément aux procédures en vigueur» et qu’elle «veille, entre autres, sur la finalisation des points relatifs notamment à la fiscalité, au Takaful et aux sukuks, en faisant en sorte que l’action de ses futures banques soit équilibrée et complémentaire».
Il est à noter que le Comité des établissements de crédit a émis, en janvier dernier, un avis favorable à cinq demandes d’agrément pour la création de banques participatives, ainsi qu’à trois banques pour les autoriser à offrir des produits participatifs.
Les cinq demandes concernant la création de banques participatives ont été formulées par le CIH Bank, en partenariat avec la Qatar International Islamic Bank, BMCE Bank of Africa conjointement avec le groupe saoudi/bahreini Dalla Al Baraka, la Banque Centrale Populaire avec le groupe saoudien Guidance, Crédit Agricole du Maroc avec l’Islamic Corporation for the Development of the Private Sector «ICD», filiale de la Banque Islamique de Développement «BID» et Attijariwafa bank.
Le comité a également donné un avis favorable pour autoriser la Banque Marocaine du Commerce et de l’Industrie, le Crédit du Maroc et la Société Générale à offrir à leur clientèle des produits bancaires participatifs.

Hamid Dades

Voir aussi

Les 100 ans de SANAD : Une histoire et des hommes

Avoir un siècle d’existence, de présence et d’action dans un pays est une opportunité que …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.