vendredi 19 avril 2019

BAD : Flexibilité du dirham, un «signe positif»

Un an après son introduction, la Banque Africaine de Développement (BAD) a  jugé l’adoption par le Maroc d’un régime de change plus flexible.

Pour la banque africaine, cette flexibilité contrôlée du dirham a été perçue comme un «signal positif» par les investisseurs et une étape importante vers un régime de change flottant.

La BAD relève que le dirham s’est bien comporté par rapport à l’euro avec une appréciation de 1,9% sur les 8 premiers mois de 2018, alors qu’il s’est légèrement déprécié face au dollar sur la même période.

HD

Voir aussi

IDE en Afrique : Tanger et Casablanca dans le TOP 5

Selon un rapport de la BAD sur la cartographie des investissements sur le continent, les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.