lundi 18 décembre 2017

Axa Crédit Maroc : L’AMMC donne son aval pour l’OPR…

L’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) vient de viser la note d’information relative à l’offre publique de retrait (OPR) sur les actions de la société Axa Crédit, à l’initiative de son actionnaire majoritaire, Axa Assurances Maroc.
Selon l’AMMC, l’OPR vise l’acquisition des actions Axa Crédit non détenues par Axa Assurances Maroc, soit 218.422 actions, au prix unitaire de 310 DH, pour un montant maximal de plus de 67,71 MDH. La durée de l’offre s’étalera jusqu’au 28 juillet 2017 inclus.
Le Conseil d’administration du spécialiste du crédit à la consommation, Axa Crédit, tenu le 22 décembre 2016, a décidé du principe de la radiation des titres de la société de la cote de la Bourse des valeurs de Casablanca (BVC). Pour rappel, le 23 mars 2017, Axa Assurance Maroc a déposé un projet d’OPR visant les actions Axa Crédit auprès de l’AMMC qui le déclare recevable, le 10 mai dernier.
Au cours des deux derniers exercices, Axa Crédit a affiché un résultat net négatif du fait de la prise en compte de charges non récurrentes lui permettant de renforcer le niveau de provisionnement de ses créances sur la clientèle, de rationaliser sa structure de coûts, ainsi que l’apurement de ses comptes.
La société a connu un ralentissement de son activité, suite à la très forte réduction de l’activité automobile (notamment du fait de la non obtention de l’agrément LOA) et du crédit aux domiciliés à partir du mois d’août 2016, du fait du niveau de risque élevé observé sur ces deux segments.
Dans ce contexte, un plan d’optimisation a été engagé, au 2ème semestre 2016. Il porte sur 4 priorités, à savoir: une croissance sélective, une efficacité opérationnelle, un renforcement des fonds propres et une accélération du recouvrement.
Sous réserve d’une stabilisation du coût du risque et du maintien du niveau des taux d’intérêt, les effets positifs de ce plan sont attendus dès 2017. Cependant, le retour à l’équilibre financier d’Axa Crédit ne devrait pas intervenir avant 2019.

Hamid Dades

Voir aussi

Projet de loi de Finances 2018 : Grand oral de Boussaïd devant le Parlement

Le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaïd, s’est livré, mardi 25 octobre 2017, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.