vendredi 20 octobre 2017

Trois accords pour le développement du secteur automobile

Othman benjelloun moulay hafid elalamy hakim abdelmoumen

Trois accords de partenariat permettant aux institutions bancaires de soutenir le développement du secteur de l’automobile ont été signés à Casablanca.

Ces accords qui ont été signés par le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, le président de l’Association Marocaine pour l’Industrie et le Commerce de l’Automobile (AMICA), Hakim Abdelmoumen, le président du Groupe Banque Populaire, Mohamed Benchaaboun, le président du groupe Attijariwafa Bank, Mohamed El Kettani et le président du groupe BMCE Bank, Othman Benjelloun, devraient ainsi apporter plus d’investissements nationaux et étrangers et contribuer à la création de près de 90.000 emplois à l’horizon 2020.
S’exprimant à cette occasion, le ministre Elalamy a souligné que ces accords viennent concrétiser ce qui a été signé sous la présidence de SM le Roi, en avril 2014, pour le Plan d’Accélération Industrielle (PAI) et ce, pour le développement de l’industrie en général et le secteur de l’automobile en particulier.
Avec la présence de Renault et Peugeot, le secteur de l’automobile au Maroc est en pleine expansion. Il n’en demeure pas moins qu’il a besoin de l’accompagnement des banques pour le financement d’opérateurs à la fois nationaux et internationaux.

L’étape importante est aujourd’hui d’intégrer davantage des opérateurs économiques marocains dans cette filière pour développer la création de valeur ajoutée destinée au Maroc.
En vue de permettre au secteur automobile d’atteindre une production d’un million de véhicules dans les prochaines années, l’accompagnement des banques, le soutien de l’Etat et l’engagement des opérateurs économiques sont sollicités, a encore soutenu le ministre.

Des banques engagées

Les institutions bancaires signataires de ces accords ont ainsi exprimé leur volonté d’accompagner ce secteur et de répondre aux besoins des opérateurs économiques opérant dans la filière de l’automobile.
De son côté, le président de l’AMICA, Hakim Abdelmoumen, a souligné que le secteur de l’automobile représente 40 milliards de dirhams de chiffre d’affaires à l’export et, grâce à la relance du secteur à travers le Plan d’Accélération Industriel et les écosystèmes automobiles, le secteur passera en 2020 à 100 milliards de chiffre d’affaires à l’export.
Les conventions signées avec les trois banques devraient favoriser les moyens pour accompagner cette stratégie ambitieuse de développement de l’industrie marocaine et permettre la création de plus 90.000 d’emplois supplémentaires.

Hamid Dades

BCP : Une part de responsabilité


Benchaaboun elalamy et abdelmoumen

En vertu de l’accord de partenariat signé avec l’AMICA, la Banque Populaire s’engage à apporter des réponses concrètes aux besoins des professionnels, afin de leur permettre de tirer parti des perspectives favorables du secteur automobile au Maroc.
Ces réponses consistent à proposer une offre de financement appropriée qui inclut l’avance sur crédit de TVA (étant donné qu’il s’agit d’un secteur fortement exportateur), les différents types de financement en devises, le factoring pour accélérer le recouvrement des factures des sous-traitants et les financements en relais sur les subventions d’investissement et de formation.
Le financement de l’investissement en dirhams ou en devises fait également partie de l’offre proposée pour faciliter l’installation et le développement d’entreprises dans l’objectif de relever le taux d’intégration actuel.
En plus de ce bouquet d’offres, la BP apportera aussi son soutien en matière de conseil, notamment en ce qui concerne les opportunités d’affaires dans le secteur automobile.
Pour rappel, cette convention signée avec l’AMICA en faveur des écosystèmes automobiles intervient un mois après celle conclue avec l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement (AMITH).
Ces deux accords s’inscrivent dans le cadre du Plan d’Accélération Industrielle déployé par le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique.

Voir aussi

Maroc : Et de 4 pour le Salon de l’olivier !

La 4ème édition du Salon national de l’olivier aura lieu, du 4 au 7 octobre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.