dimanche 20 août 2017

Transferts MRE : Bilan et mesures d’accompagnement

Mre maroc

Les envois de fonds effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) demeurent quasiment stables par rapport aux deux dernières années: 39,5 MMDH à fin août 2014 au lieu de 39,6 MMDH à fin août 2013 et 39,7 MMDH à fin août 2012…

Pour 2013, l’Office des changes a précisé que les transferts des MRE ont totalisé 58,4 MMDH, contre 58,8 en 2012. Selon la même source, ces transferts totalisaient déjà, à fin septembre dernier 44,7 MMDH, contre 44,3 milliards, au cours de la même période en 2012, et 49,72 milliards à fin octobre 2013. Soit une hausse respective de 0,9% et 0,5%.
Première source de devise au pays, juste avant le tourisme, les transferts des MRE vers leur pays d’origine font vivre au Maroc, selon le chef du gouvernement, près d’un million de pauvres.
D’autre part et en dépit d’un contexte économique relativement difficile en Europe notamment, les recettes de voyages et les transferts des MRE ont quasiment stagné en 2013. Néanmoins, les recettes générées par ces deux postes ont permis de couvrir 59,2% du déficit commercial contre 57,7% un an auparavant.
Le gouvernement, conscient de l’importance de ces transferts, tente de mieux identifier aujourd’hui les besoins des MRE, dont les dépôts bancaires au Maroc avoisinent les 130
MMDH.
Une affaire qui ne laisse pas les banques marocaines en dehors du jeu puisqu’elles s’y impliquent toutes et sans exception, quoique leur implication diffère en nature et en efficacité. Cela dépend de la priorité et de la proximité que certaines, plus que d’autres, y accordent.
A ce niveau, les initiatives de la BCP, d’Attijariwafa Bank ou encore de BMCE Bank doivent être citées pour leur pertinence et l’importance qu’elles donnent à la question.

Si les premières générations d’immigrés investissaient dans l’immobilier ou dans les petits commerces dans leur région d’origine, les nouvelles générations d’immigrés, elles, n’hésitent pas à revenir au Maroc pour y créer des entreprises.
Une étude du Haut commissariat au Plan (HCP) révélait à ce sujet que les intentions d’investissement des MRE au Maroc «sont trois fois plus élevées que dans le pays d’accueil». Cette tendance concerne aussi bien les jeunes que les personnes plus âgées.

Une action soutenue
Compte tenu de l’importance de ce segment dans l’économie nationale et vu que pour le ministère chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration (MCMRAM), l’apport économique des MRE est primordial pour le développement du Maroc, un service dédié à l’appui aux initiatives économiques des MRE a été mis en place afin d’accompagner les Marocains du monde désirant investir dans leurs pays d’origine et les encourager à s’impliquer dans son développement économique et social.
Dans ce contexte, le ministère travaille sur la conception d’un système d’information pour le suivi des investissements des MRE et d’une base documentaire dédiée à ce type d’investissement (un appel d’offres est lancé à cette fin et l’ouverture des plis sera effectuée le 27 octobre).
Il s’agit d’un projet qui vise le renforcement des capacités internes en matière d’orientation et d’accompagnement des migrants qui souhaitent créer une TPE ou une PME au Maroc, depuis la genèse de l’idée dans le pays d’accueil jusqu’à la concrétisation du projet au Maroc.
Il faut le souligner, les MRE ont des attentes spécifiques à leurs secteurs d’activité (marché potentiel, partenariats possibles, contexte règlementaire et douanier, etc).
En effet, la majorité des projets d’investissement productif des MRE est portée par des entrepreneurs et des hommes d’affaires souhaitant créer, développer ou reprendre des TPE et PME.
Parallèlement, un autre enjeu consiste à aider les industriels et entrepreneurs marocains à s’appuyer sur le réseau des MRE pour se développer à l’international (relais d’affaires, recherche de marchés à l’export, transfert de compétences et de technologie, etc.). L’enjeu est d’offrir aux PME et TPE différents modes d’accompagnement et grilles de lecture au Maroc, que ce soit sur une entrée sectorielle (coordination avec les plateformes industrielles intégrées par exemple) ou géographique (coordination avec les plateformes d’accompagnement régionales, type CRI). Il s’agit, concrètement, de concevoir une plateforme informatique permettant d’orienter et d’accompagner le porteur du projet depuis la genèse de l’idée jusqu’à sa concrétisation sur le terrain et même après. Une plateforme à même de faciliter l’accès à l’information mise à la disposition des MRE dans un temps réduit.
En général, cette mission a pour objectif, à travers ses différents mécanismes conçus par le ministère, de mettre sur pied un système qui permet de gérer la relation avec la diaspora marocaine désirant investir au Maroc par la création d’entreprises ou par l’investissement direct. L’idée est d’assurer un suivi de proximité de cet investissement tout en facilitant l’orientation des porteurs de projets vers les acteurs concernés par l’entrepreneuriat au Maroc. Il est question aussi d’assurer la veille, au profit des investisseurs MRE, concernant toute l’actualité relative au climat d’affaires marocain.
La mission consiste donc en l’accompagnement et l’orientation des MRE désirant investir au Maroc depuis le pays d’accueil jusqu’à la réalisation de leurs projets au niveau des régions concernées par l’acte d’investissement. Cette opération tend à mettre à leur disposition toutes les informations concernant le climat d’affaires dans leur pays d’origine en ayant accès à un site unique de documentation.
Le rôle des banques est ainsi très ressenti d’où tout l’intérêt qu’elles montrent à la question et chacune y va par ses moyens et ses innovations en la matière.

Hamid Dades

Marhaba2014 : Record d’affluence des MRE


Selon les responsables de Tanger Med Port Autority (TMPA), la campagne Marhaba 2014 s’est déroulée dans de bonnes conditions. Le port Tanger-Med passagers a en effet connu une affluence record des Marocains résidant à l’étranger (MRE) de retour dans leur pays d’accueil. Depuis le lancement, le 3 juin et jusqu’au 3 août, l’opération a enregistré l’arrivée de 407.383 MRE, ce qui a entraîné une hausse de 15% et ce, en comparaison avec la même période de l’année précédente. Le port Tanger-Med passagers a connu en même temps le transit d’un total de 113.553 véhicules à destination du Maroc, soit une augmentation de 16% par rapport à 2013. Pour la réussite de la campagne Marhaba, le port Tanger-Med a connu des améliorations significatives quant aux services offerts aux passagers. Il s’agit essentiellement du démarrage d’une nouvelle gare maritime pour les piétons dans Tanger-Med Port Center, qui bénéficie des meilleurs standards de qualité, raccordée à la Ville du détroit grâce à une gare ferroviaire et routière. Quant à l’espace billetterie à l’intérieur du port, il a été réaménagé pour plus de confort des voyageurs.

 

Groupe Banque Populaire : des offres à succès


Sur le marché des Marocains du Monde, le groupe BCP consolide sa position dominante. Lors de l’annonce des résultats du premier semestre 2014, Mohammed Benchaaboune a précisé que cette position est confortée par un volume de dépôts de 77,8 MMDH et une part de marché de 51,5%. Cette performance a été particulièrement portée par la variété des canaux de distribution (part de marché en transferts des Marocains du Monde de 33,9% en amélioration de 91 points de base en un an) et par le dynamisme du réseau de proximité, aussi bien au Maroc qu’à l’étranger.
Vis-à-vis de cette tranche de clientèle potentielle, le GBP adopte une politique efficace basée essentiellement sur la proximité et la recherche de solutions aux attentes et aux besoins de la clientèle.
En témoigne d’ailleurs la mise au service des MDM d’une gamme de produits et services qui leur sont spécialement dédiés à travers les solutions Bladi qui répondent, selon le groupe, à toutes les attentes et réservent des services pratiques et inédits à l’étranger comme au Maroc. L’objectif étant d’être encore plus aux côtés des Marocains du monde à travers une formule qui facilite la banque et réduit les coûts des transactions. Cette gamme englobe un éventail de services bancaires pour couvrir les besoins des MDM en termes de gestion de compte, de transfert, de financement, ainsi qu’une ligne d’avantages et réductions extra bancaires auprès d’un large réseau de partenaires à l’étranger comme au Maroc. Il s’agit en effet des packs Bladi qui combinent une ligne de produits et services bancaires, ainsi que des avantages inédits, de E-Bladi qui est un service instantané de transfert d’argent par internet, de Bladi Express, service de transfert rapide à partir de la Chaabi bank et la carte prépayée Bladi rechargeable par des opérations de transfert. Pensant à la mobilité des MDM, la BP offre aussi, en partenariat avec la Royal Air Maroc, Bladi Asfar conçu pour financer les voyages avec des conditions avantageuses. Enfin, pour encourager l’investissement des MDM dans leur pays d’origine, la banque offre spécialement Bladi Invest.
Et ouverture d’une agence à Washington
Avant la fin de l’année 2014, la Banque Centrale Populaire (BCP) devrait ouvrir une agence de représentation à Washington, après avoir acquis l’accord de la banque fédérale US en mars dernier. Ce bureau offrira les services habituellement fournis dans les agences marocaines et aura également une mission d’information et d’instruction des investisseurs potentiels sur les produits et services financiers au Maroc.

 

Services dédiés d’Attijariwafa bank et BMCE


Contributeurs exceptionnels à la collecte, les MRE sont très en vue des banques marocaines. Certaines vont même jusqu’à leur offrir des services sur mesure dans leurs pays d’accueil à travers leur réseau étendu dans le cadre de l’extension des services et des compétences des banques.
C’est le cas par exemple d’Attijariwafa bank, que cette lancée vers l’international n’empêche pas de garder les pieds bien sur terre au Maroc et d’œuvrer en faveur de sa clientèle en général et des MRE en particulier, à travers des services dédiés et sur mesure pour bien répondre aux besoins et attentes de cette tranche de citoyens. A commencer par «Injad bila Houdoud» qui assure une assistance humaine, médicale et technique qui a offert cette année plus de garanties et par tout le pack «Bila houdoud » (sans frontières) qui est destiné à ne rien laisser troubler le séjour des MRE de retour chez eux. Unissant moyens de paiement, services adaptés, beaucoup d’avantages et le conseil, ce pack a été conçu pour être plus près des MRE.
Pour ceux qui désireraient devenir propriétaires au Maroc, AWB a conçu «Miftah Bila Houdoud», une offre de 100% de financement d’achat de logement et un crédit sur 20 ans.
Enfin et pour plus d’aisance, «Sarf bila houdoud» réserve aux MRE les meilleurs taux de change dans toutes ses agences…
Pour sa part, outre un choix de comptes dont peut disposer un MRE, tels le compte chèque en dirham ordinaire, le compte en devises, le compte en dirham convertible et le compte en BMCE EuroService, la BMCE offre aux MRE son Pack Dawli qui est une offre globale de services bancaires à l’international conçue spécialement pour répondre aux besoins des Marocains résidant à l’étranger. A traver BMCE Direct, ces clients peuvent suivre les états de tous leurs comptes et effectuer les opérations bancaires courantes grâce à un simple accès Internet 24h/24 et 7j/7, où qu’ils soient. La banque offre aussi son pack Vacances qui est l’offre qui regroupe en un seul pack tous les services dont les MRE auront besoin pendant leur séjour au Maroc.

Voir aussi

ADA : Plus de 16 milliards aux projets agricoles solidaires

La tenue du Conseil d’administration de l’Agence de Développement agricole (ADA), présidé par Aziz Akhannouch, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.