samedi 23 juin 2018
Flash Infos

Produits agricoles : Une stratégie pour développer la commercialisation

Interrogé sur la commercialisation des produits agricoles, le chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, a affirmé que le Plan Maroc Vert a accordé une grande importance à la commercialisation et à la valorisation des produits agricoles.

Il a indiqué qu’une stratégie a été adopté pour développer la commercialisation des produits, basée notamment sur la mise à niveau du marché national, l’encouragement des producteurs, en l’occurrence les petits et les moyens en vue de les organiser en coopératives, la réforme globale du marché de gros en réduisant le nombre de marchés, tout en assurant une couverture équilibrée au niveau territoire national, la modernisation des infrastructures, la mise en place d’un modèle de gestion efficient, le codage des produits agricoles et l’adoption du regroupement agricole pour assurer l’approvisionnement régulier d’unités valorisées avec des produits de haute qualité.

Cette stratégie repose, également, sur la création des pôles agricoles à Meknès, Berkane, Tadla, El Gharb, El Haouz et Souss qui constitueront une nouvelle génération de stations industrielles intégrées, disposant d’un espace pour la conversion, la collecte, le stockage et la valorisation des produits agricoles avant leur commercialisation à l’intérieur ou à l’extérieur du pays. Ces pôles seront, aussi équipés de stations logistiques pour faciliter la commercialisation des produits agricoles, en particulier ceux destinés à l’exportation, la promotion des exportations marocaines et l’accès à de nouveaux marchés.

S’agissant de la commercialisation des céréales, El Othmani a fait savoir que plusieurs mesures ont été prises pour protéger le produit national et réglementer son encadrement et sa commercialisation, afin d’assurer un revenu rentable pour encourager les producteurs à continuer d’investir dans la production céréalière, en fixant le prix de référence du blé tendre à 280 DH/Q, anticipant le début de la période de commercialisation du blé tendre subventionné (15 mai au lieu du début juin) et encourageant les intervenants à collecter la plus grande quantité de production. Outre la mise en place d’une subvention de 10 DH/Q, afin de garder le prix du pain à la portée du consommateur.

HD

Voir aussi

Mamda : L’assureur pense aux filières

Offrir des produits d’assurance adaptés aux filières agricole, avicole et équine est le principal objectif …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.