vendredi 19 octobre 2018

Ports de pêche : L’ONP n’est plus le seul global Operator des ports

La nouvelle vient d’être annoncée aux professionnels de la pêche. Désormais, ces derniers n’auront plus affaire à l’ONP comme seul global Operator des ports de pêche.

L’Office national des pêches (ONP) -conformément à une convention signée avec l’Agence nationale des ports (ANP), en juin 2010- était en charge, de façon effective, de douze ports de pêche, dans le cadre d’une approche de la concession de l’ensemble des ports de pêche. Or, désormais, il ne sera plus opérateur global des ports.

La décision, qui a été validée lors des Conseils d’administration respectifs de l’ONP et de l’ANP, tenus récemment à Rabat, est déjà entrée en vigueur. En effet, une convention a été signée entre les deux parties pour la récupération par l’ANP de ses périmètres concédés à l’ONP. Toutefois, jusqu’au 31 juillet, cet organisme continuera de prendre en charge le nettoyage et la collecte des déchets dans ces mêmes périmètres, selon des sources à l’ONP.

Pourtant, rappelons-le, au lendemain de sa désignation comme opérateur global, l’Office avait annoncé une feuille de route claire: mettre à niveau les ports de pêche qui lui ont été concédés (quais, électricité et assainissement) et développer les infrastructures et les équipements de débarquement, notamment les grues, les pompes et les chariots élévateurs. Le périmètre d’action de l’ONP a été étendu au-delà des halles aux poissons, pour intégrer également le nettoyage et l’entretien des quais des ports de pêche, ainsi que la modernisation des équipements de déchargement et de manutention des produits de la mer.

Pourquoi une telle décision? «L’Office a été désigné en tant que seul global Operator des ports de pêche du pays, avec comme objectif de garantir la réorganisation des espaces portuaires et une meilleure gestion de ces ports de pêche», a rappelé un professionnel de la pêche. Normalement, poursuit-il, le métier de l’ONP, c’est surtout l’organisation de la commercialisation des produits de la mer. «Or, tout ce qui est génie civil et tout ce qui est construction ne font pas partie de son métier. C’est une activité qui nécessite un budget conséquent et un savoir-faire. Mais l’Office n’a ni les moyens ni la logistique pour gérer ces ports», a tenu à souligner ce même professionnel qui était présent lors de la réunion tenue par le Conseil d’administration de l’ONP.

A noter enfin que plusieurs sujets ont marqué les discussions de ce Conseil d’administration, à savoir notamment le problème de la pêche illicite, qui, selon notre source, aurait pris de l’ampleur à travers le royaume. Un autre sujet qui aurait également suscité un débat houleux à l’occasion du dernier Conseil d’administration de l’Office, celui des caisses en plastique dites «normalisées». A en croire les dires des professionnels de la pêche, ce sujet inquièterait beaucoup les responsables de l’ONP. «Dans l’ensemble des ports, il y a ce problème de disparition de ces caisses, lesquelles doivent être utilisées pour répondre aux normes d’hygiène et de salubrité édictées aussi bien par le Royaume que par ses partenaires, notamment européens», a indiqué notre source. Celle-ci tenait à souligner que des dizaines de milliers de caisses ont été volées, ajoutant que des plaintes judiciaires ont  été déposées auprès des tribunaux du pays. Un dossier à suivre.

Naîma Cherii

Voir aussi

Environnement : Signature à Nairobi d’un plan de coopération entre le Maroc et le Madagascar

Le Secrétaire d’État chargée du développement durable Nezha El Ouafi et le ministre de l’Environnement, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.