lundi 23 octobre 2017

ONCF : La LGV sur la bonne voie

Selon le directeur général de l’Office national des chemins de fer, Mohamed Rabie Khlie, les travaux de la Ligne à grande vitesse (LGV) au niveau de l’axe Tanger-Casablanca ont progressé à 91% et s’achèveront fin de l’année en cours. Le premier trimestre de l’année prochaine sera consacré aux essais techniques, avant le lancement effectif à partir du premier trimestre 2018.
Khlie a aussi annoncé que les travaux au niveau de l’axe Casablanca-Marrakech ont avancé et que la ligne sera prête fin 2018. La LGV, qui permettra de réduire la durée du voyage entre Marrakech et Tanger d’environ 4 heures, vient de faire l’objet de deux conventions signées entre le Maroc et le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe. Les deux conventions concernent le financement de la deuxième tranche du projet LGV, pour un montant de 15 millions de dinars koweïtiens, soit l’équivalent de 474 MDH.
Le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe est un partenaire agissant dans le financement de plusieurs projets de développement, sur les plans économique et social au Royaume. Le Fonds a, en effet, contribué au financement de la 1ère tranche de ce projet, en accordant au Maroc un prêt de 25 millions de dinars koweïtiens (85 millions de dollars), ce qui porte sa contribution totale à 40 millions de dinars koweïtiens (130 millions de dollars).

HD

Voir aussi

Maroc : Et de 4 pour le Salon de l’olivier !

La 4ème édition du Salon national de l’olivier aura lieu, du 4 au 7 octobre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.