jeudi 20 juin 2019

Masen, AAB, BCP : Des accords «marocains» pour la SIACE

La Société Islamique pour l’Assurance des Investissements et du Crédit à l’Exportation (SIACE), membre du groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), a signé, à Marrakech, quatre protocoles d’entente qui étendront ses services sur les marchés des pays membres, en se concentrant sur le Maroc.

Ces protocoles ont été signés avec le Groupe de la Banque Centrale Populaire (BCP), l’Agence Marocaine de l’Énergie Durable (MASEN) et Al-Akhdar Bank, banque participative créée conjointement par le Groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et la SID (Société islamique pour le développement du secteur privé).  Ils consolident la coopération de la SIACE avec ces partenaires prestigieux et confirment son engagement envers le Maroc et son soutien au commerce et aux investissements en Afrique et ailleurs.

Ainsi, la SIACE établira un partenariat stratégique avec le Groupe de la Banque Centrale Populaire, afin de soutenir le commerce et les investissements en Afrique subsaharienne, l’objectif étant d’augmenter le financement du groupe BCP destiné aux marchés africains, en soutenant les exportations et les importations en provenance et à destination de ses filiales dans ces pays.

Ce partenariat vise également à encourager les clients de la BCP à prendre des risques grâce aux produits d’assurance de la SIACE, laquelle soutiendra également la BCP à financer tous les projets d’infrastructure, en offrant une assurance contre les risques politiques et commerciaux.

Le 2ème Protocole d’entente signé avec MASEN intervient en soutien des investissements dans le secteur de l’énergie durable du Maroc aux autres pays d’Afrique. En outre, il encouragera les investissements étrangers dans des projets d’énergie durable au Maroc en fournissant des produits et services d’assurance de la SIACE. 

Quant au 3ème Protocole avec Al-Akhdar Bank (AAB), il vise à soutenir les transactions dans les pays membres de la SIACE, à travers des mécanismes d’assurance conformes à la charia et offre des opportunités de vente croisée et d’approvisionnement pour les deux parties, la fourniture de solutions d’assurance de crédit et d’investissement pour AAB et le soutien des entreprises clientes de la banque en fournissant des solutions d’assurance de crédit et d’investissement.

Les 2 parties étudieront également la possibilité d’une plateforme visant à partager les opportunités d’investissement, les services de conseil et le soutien aux accords de financement, à travers une assurance conforme à la charia.

LR

Voir aussi

OCDE : Le Maroc prend part à la 5ème réunion de haut niveau sur le développement

Le Maroc a pris part, mardi à Paris, à la 5ème réunion de haut niveau …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.