dimanche 24 juin 2018
Flash Infos

Maroc : Une loi pastorale pour le développement durable des parcours

Tiznit a abrité la deuxième édition du Festival national des parcours sous le thème: «La loi pastorale au service du développement durable des parcours», avec l’objectif de mettre en exergue cette loi importante qui permettra de développer l’activité pastorale dans un cadre réglementaire.

Ce Festival s’inscrivait dans le cadre du programme national de développement des parcours et de régulation des flux de transhumants, lancé en 2015 et qui constitue un instrument pour la mise en œuvre de la stratégie du ministère en matière de développement des parcours et leur gestion durable, dans la perspective de développer les activités pastorales et améliorer les conditions de vie de la population des zones pastorales.
La thématique choisie pour cette édition mettait en exergue la loi pastorale qui permettra de développer l’activité pastorale dans un cadre réglementaire. Cette loi, en cours d’approbation, s’aligne sur les mutations profondes qu’ont connues les espaces pastoraux. Elle permettra de réguler le phénomène de transhumance, tout en créant de nouveaux instruments qui vont contribuer à la bonne gestion de cette activité.
Ce cadre va permettre d’organiser l’activité pastorale, l’aménagement de points d’eau et des parcours, la création de réserves pastorales et l’encouragement des éleveurs et de leurs organisations pastorales à s’inscrire effectivement dans le développement de l’espace pastoral, pour garantir les conditions de production et de vie de la communauté pastorale.
Dans ce sens, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, qui présidait la cérémonie d’ouverture, a indiqué que les terres pastorales s’étendent sur une superficie de 62 millions d’hectares, dont environ 9 millions d’hectares dans le territoire forestier, y compris les forêts de l’arganier. La superficie pouvant être aménagée s’étend sur 21 hectares. Selon le ministre, une enveloppe de 250 MDH est consacrée au développement des terres pastorales, dans le cadre du pilier II du Plan Maroc Vert.
Pour sa part, Hammou Ouhelli, Secrétaire d’Etat chargé du Développement rural et des Eaux et Forêts, a relevé l’étendue des terres pastorales au Maroc, ainsi que leur rôle important dans la couverture des besoins en alimentation animale à l’échelle nationale, avec une moyenne de 30 à 36%, pouvant atteindre jusqu’à 90% dans certaines zones.
Il a en outre mis en exergue les efforts consentis par l’Etat, pour améliorer les conditions de vie de la communauté pastorale en lui assurant tous les besoins, notamment en termes d’éducation et de santé.
Ce festival, qui se voulait un espace de rencontre et d’échange d’expériences entre éleveurs et organisations professionnelles du domaine de l’élevage et de la valorisation des produits de terroir liés aux parcours, a aussi constitué  une occasion pour présenter aux visiteurs les principales réalisations depuis le lancement du Plan Maroc Vert, liées à l’amélioration de la productivité des parcours, l’amélioration de l’accès à l’eau pour le bétail, la gestion des ressources pastorales, le désenclavement de la population de ces zones, la facilitation de l’accès aux services éducatifs et de santé et l’organisation des éleveurs dans le cadre de coopératives pastorales.

Hamid Dades

Voir aussi

Mamda : L’assureur pense aux filières

Offrir des produits d’assurance adaptés aux filières agricole, avicole et équine est le principal objectif …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.