jeudi 17 août 2017

Logistique : 7 conventions pour une stratégie nationale

Zone logistique zenata visite royale mai 2014

Sous la présidence du Souverain, une batterie de conventions a été signée pour stimuler la compétitivité logistique.

C’est à Mohammedia que le Roi Mohammed VI a présidé la cérémonie de signature de 7 conventions pour activer la réalisation de la Stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique (SNDCL).
Il s’agit de trois contrats d’application à l’horizon 2020 relatifs à l’amélioration de la compétitivité logistique des flux de matériaux de construction, d’import-export et de distribution interne, d’un contrat d’application pour la période 2014-2020 concernant le développement de la formation et des compétences logistiques, d’une convention pour la mobilisation du foncier public pour le développement du réseau national des zones logistiques multi-flux, d’une convention relative à l’organisation et au fonctionnement de l’Observatoire marocain de la compétitivité logistique (OMCL) et d’une convention de partenariat pour l’aménagement de la desserte nord du port de Casablanca à la zone logistique de Zenata.

Parallèlement à cette cérémonie, le Roi a procédé à l’inauguration de la deuxième tranche de la plate-forme logistique développée à Zenata par la Société Nationale des Transports et de la Logistique (SNTL). Avec une surface couverte de 60.000 m2, la plate-forme est constituée de 10 entrepôts. Le Souverain a également visité les différentes installations et infrastructures de la plate-forme logistique réalisée selon les standards et normes internationaux en matière d’immobilier logistique.

Avancées de la SNDCL

A cette occasion, Aziz Rebbah, ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, a présenté les principales avancées réalisées, ainsi que les prochaines étapes et les principaux chantiers prévus pour la période 2014-2020, dans le cadre de la concrétisation de la SNDCL.
Concernant la mise en place des outils de gouvernance du secteur, l’Agence Marocaine de Développement de la Logistique (AMDL) a vu le jour en novembre 2012. Elle prend en charge la coordination de la mise en œuvre de la stratégie sur plusieurs niveaux. La structure organisationnelle de l’OMCL, qui a pour mission de mesurer la performance des systèmes logistiques du Maroc, a été définie selon une perception commune entre les secteurs public et privé, selon Aziz Rebbah. En ce qui concerne le développement des zones logistiques, l’offre d’immobilier logistique de nouvelle génération a connu une évolution importante depuis le lancement de la stratégie logistique nationale. «L’offre dans la Région du Grand Casablanca a triplé pour atteindre une superficie globale construite et couverte de 600.000 m2 en 2014», selon le ministre. En outre, la première tranche de la zone logistique de Mita, située dans la préfecture de Aïn Sebaâ, a été réalisée par l’Office National des Chemins de Fer (ONCF). Cette tranche couvre une superficie de 12 hectares (ha). A cela s’ajoute la première tranche de Zenata sur une superficie de 28 ha développée par la Société Nationale des Transports et de la Logistique dans la préfecture de Mohammedia. Ces plates-formes disposent de capacités importantes qui permettent de massifier les différents flux de marchandises et bénéficient d’une connexion efficace aux infrastructures de transport. «Elles proposent à leurs utilisateurs une offre de service et d’équipements intégrée: centres d’affaires, parking, services pour les véhicules et services administratifs pour faciliter le traitement des marchandises», a précisé Aziz Rebbah.
Par ailleurs, le ministre a évoqué l’important potentiel de développement de certains flux de marchandises dans l’économie nationale, notamment l’import/export, les produits agricoles, les matériaux de construction, les hydrocarbures et la distribution interne. «Le potentiel de rationalisation du coût de la logistique liée à la distribution interne est estimé à 2,5% du budget des ménages marocains, alors que le poids des coûts logistiques des matériaux de construction représente 13% du coût d’accès des ménages au logement», d’après Aziz Rebbah. Dans cet élan, les plans d’action relatifs à l’amélioration de la compétitivité logistique des flux import/export, matériaux de construction et distribution interne ont été finalisés. Ils comportent des mesures concrètes pour les différents maillons des chaînes logistiques, tels la facilitation des opérations logistiques transfrontalières, l’accompagnement à la modernisation du commerce traditionnel sur le plan logistique, la structuration de la logistique urbaine et l’encouragement à la création de coopératives pour les petits distributeurs en leurs facilitant l’accès au foncier des zones logistiques.
Rebbah a également fait savoir qu’un partenariat entre l’Etat et l’AMDL, qui a pour objectif d’encadrer la mise en œuvre de la stratégie logistique sur le moyen terme et de sécuriser les moyens et ressources nécessaires, est en cours de préparation.

La CGEM comblée par les mesures

Les mesures prises dans le cadre de la SNDCL «vont réduire le coût de la logistique, ce qui va contribuer à l’amélioration de la compétitivité de l’entreprise marocaine sur les plans régional et international», s’est réjouie Meriem Bensalah-Chaqroun, présidente de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM). Elle a ajouté: «Cette stratégie constitue un exemple de la réussite du partenariat public-privé». Et de rappeler la convention entre l’Etat et le secteur privé relative à l’organisation et au fonctionnement de l’observatoire marocain de la compétitivité logistique.
Il est à noter que le chef de gouvernement, les conseillers du Roi, les membres du gouvernement, la présidente et les membres de la CGEM, des représentants d’associations professionnelles, des opérateurs du secteur privé, des représentants des autorités locales et des élus, ainsi que des représentants de partenaires internationaux ont également assisté à cette cérémonie.

Anas Hassy
………………………………………………………………..

Les 7 conventions signées pour accélérer la mise en œuvre de la SNDCL


– Convention-cadre relative à la mobilisation du foncier public pour le développement du réseau national des zones logistiques multi-flux.
– Convention entre l’Etat et le secteur privé relative à l’organisation et au fonctionnement de l’Observatoire marocain de la compétitivité logistique (OMCL).
– Contrat d’application pour la période 2014-2020 relatif à l’amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export.
– Contrat d’application pour la période 2014-2020 relatif à l’amélioration de la compétitivité logistique des flux de distribution interne.
– Contrat d’application pour la période 2014-2020 relatif à l’amélioration de la compétitivité logistique des flux de matériaux de construction.
– Contrat d’application pour la période 2014-2020 relatif au développement de la formation et des compétences logistiques.
– Convention de partenariat relative à l’aménagement de la desserte nord reliant le port de Casablanca à la zone logistique de Zenata.

AH

Voir aussi

ADA : Plus de 16 milliards aux projets agricoles solidaires

La tenue du Conseil d’administration de l’Agence de Développement agricole (ADA), présidé par Aziz Akhannouch, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.