mardi 19 juin 2018
Flash Infos

Logement urbain arabe : L’appel du Roi Mohammed VI

SM Mohammed VI a appelé, dans un message adressé aux participants à la deuxième édition du Forum ministériel arabe sur le logement et le développement urbain, dont lecture a été donnée par Abdellatif Mennouni, Conseiller du Souverain, à une vision commune.

Le Souverain a ainsi appelé à adopter l’aménagement des cités aux nécessités du monde de demain et à assurer aux populations arabes des logements décents et une qualité de vie meilleure. Corrélativement, a précisé le message royal, «il est indispensable de prendre en considération les dimensions économiques, sociales et environnementales inhérentes à ce processus et les impératifs liés à la gestion des crises».

SM Mohammed VI a souligné: «Le choix de votre thème, intitulé ‘‘mise en œuvre du nouvel agenda urbain dans la région arabe’’, atteste notre engagement collectif à exécuter l’agenda urbain tel qu’il a été entériné par la Communauté internationale lors de la Conférence de Habitat III, abritée par l’Equateur en octobre dernier (2017). Il traduit aussi notre volonté commune de renforcer l’agenda 2030 pour atteindre les Objectifs du Développement Durable, notamment le onzième qui prévoit la construction de villes ouvertes à tous, salubres, intelligentes, sûres, adaptables et durablement résilientes face aux catastrophes».

Débattre des difficultés

C’est dans la foulée de la première édition du Forum ministériel arabe pour le logement et le développement urbain, organisé par l’Egypte en décembre 2015, que le Conseil des ministres arabes de l’Habitat et de l’Urbanisme a adopté la Déclaration du Caire, pour exprimer l’engagement de ses membres, à l’horizon 2030. Un engagement centré sur l’homme, dans le cadre du nouvel agenda urbain concernant la région arabe, pour les deux prochaines décennies.

C’est donc dans cette optique que s’est tenu à Rabat (21 au 23 décembre2017) le deuxième Forum ministériel arabe pour le logement et le développement urbain; une occasion de débattre des difficultés actuelles (voire futures) rencontrées par les pays arabes dans la mise en œuvre de la stratégie régionale sur le logement et l’urbanisation durable.

Echanger les expériences pilotes

Cette importante manifestation organisée par le Maroc, en tant que mécanisme pour la mise en œuvre de l’agenda urbain arabe, a rassemblé les pays arabes, représentés par un large éventail de décideurs et de chercheurs. C’était une occasion pour mettre en évidence les bonnes pratiques, afin d’échanger les expériences pilotes et trouver les solutions innovantes et les mécanismes efficaces à même de répondre aux défis actuels et futurs liés à diverses questions urbaines.

Le Forum a été clôturé par l’annonce de la Déclaration de Rabat pour la mise en œuvre de l’agenda urbain arabe.

Mohammed Nafaa

Questions à…

Badre Kanouni, Président du Groupe Al Omrane

Quelle appréciation faites-vous de ce Forum?

C’est un Forum extrêmement important qui traite d’un thème essentiel pour nos pays. Il démontre aussi l’importance de cette rencontre placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI. Donc, c’est une occasion d’avoir un échange des expériences au niveau des ministres arabes chargés du secteur.

Par rapport à quoi?

Par rapport aux problématiques et aux défis qui se posent au développement durable, dans le cadre de cette politique de stratégie urbaine arabe.

Quel est le rôle du Maroc dans tout cela?

Je pense que le Maroc a un rôle très important à jouer au niveau international, avec des réalisations très positives dans ce secteur, à travers les Hautes Orientations royales et une politique gouvernementale très claire à ce niveau-là.

Quelle mobilisation pour cela?

Une mobilisation, quand nous parlons de l’amélioration des conditions de vie des citoyens, de leur offrir un cadre décent et d’un cadre global et non seulement celui de l’habitat. Le Maroc mobilise des moyens financiers pour éradiquer l’habitat insalubre. 7 milliards et demi sont engagés par le ministère de l’Habitat de manière directe.

Et l’originalité du Maroc?

L’originalité du Maroc qui intéresse nombre de pays arabes frères, c’est justement la capacité à travers l’outil public «Al Omrane» de dégager des Fonds supplémentaires, pour compléter ce financement de l’Etat, à côté de la réalisation des projets intégrés dans lesquels les gens, qui sont dans les bidonvilles, vont être transférés une fois que les opérations sont réalisées.

Quels enseignements tirez-vous du Message royal aux participants au 2ème Forum ministériel arabe sur l’habitat et le développement urbain?

Les enseignements sont multiples. SM le Roi Mohammed VI a rappelé les grands défis auxquels nous sommes confrontés. Il a rappelé également l’impulsion avec laquelle a toujours été entouré ce secteur très stratégique, en appelant tous les intervenants, dans tous les pays, à renforcer les efforts dans le secteur de l’urbanisme. Parce que l’urbanisation, comme cela a été rappelé, est encore grandissante et va atteindre des taux encore plus grands.

Et pour tous les pays arabes, que faire?

Il va falloir anticiper les défis dans le cadre d’une vision vraiment intégrée, dans le cadre d’une vision globale qui inclut le développement durable qui met au centre le citoyen, pour permettre à ce dernier d’avoir des conditions de vie décentes, tel que le consacre la Constitution de 2011, en ce qui nous concerne.

Interview réalisée par Mohammed Nafaa

Voir aussi

Mamda : L’assureur pense aux filières

Offrir des produits d’assurance adaptés aux filières agricole, avicole et équine est le principal objectif …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.