vendredi 20 octobre 2017

Les entreprises du Maroc en Afrique

Maroc mali

GPBM
Profond engagement à l’égard de l’Afrique

Après avoir souligné à Bamako l’engagement profond et durable de la communauté bancaire marocaine à l’égard du Mali, le président du Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM), Othman Benjelloun, a encore réitéré à Abidjan que les 3 banques marocaines en Côte d’Ivoire se positionnent en tant que banques universelles qui ciblent l’ensemble des segments de clientèle au service desquels elles mobilisent plusieurs métiers bancaires et d’assurance.

Ces trois Banques, à savoir la société ivoirienne de banque du Groupe Attijariwafa bank, Bank of Africa (Côte d’Ivoire) du Groupe BMCE Bank et la banque Atlantique Côte d’Ivoire du Groupe Banque Centrale Populaire constituent près de 21% du réseau des 650 agences et collectent plus de 25% des ressources, tout en octroyant près du quart des crédits à l’économie.
Benjelloun a rappelé que la mise en œuvre du programme Phoenix ambitionne de faire de la Côte d’Ivoire, à l’horizon 2020, un pays émergent avec des taux de croissance de 9 à 10% et de promouvoir les secteurs fondamentaux pour l’économie ivoirienne, dont l’agriculture, la pêche et les infrastructures. Il a dans ce cadre rappelé la ferme détermination desdites banques installées en Côte d’Ivoire à poursuivre l’effort de bancarisation du pays et hisser son niveau au-delà des 15% actuellement observés, tout en mobilisant les compétences existantes, notamment dans les domaines du conseil et de la banque d’affaires, pour diversifier les solutions de financement à long terme. Le président du GPBM a par ailleurs appelé à faire de la Bourse régionale de la Côte d’Ivoire un partenaire privilégié de la place financière de Casablanca, Casa Finance City.
«La communauté bancaire marocaine est persuadée que, à un horizon assez court, la Côte d’Ivoire retrouvera le leadership régional, attendu depuis son indépendance, au sein de la région de l’Union économique et monétaire Ouest Africaine (UEMOA)».

Addoha
Deux gros projets au Mali

Parmi les 17 conventions de partenariat et protocoles d’accord signés à Bamako, en présence du Roi Mohammed VI et du président malien Ibrahim Boubacar Keïta, figure celui conclu entre le gouvernement malien et les sociétés Ciments de l’Afrique (CIMAF) et le Groupe Addoha, par Anas Sefrioui, pour la partie marocaine et Boubou Cissé et Moustapha Benbarka, respectivement ministre de l’Industrie et des Mine, et ministre-délégué chargé de la Promotion des Investissements et de l’Initiative Privée, pour la partie malienne.
Pour ce qui est de l’investissement cimentier, l’accord prévoit, dans un délai de 20 mois, la construction d’une cimenterie à Bamako qui développera une capacité de production de 500.000 tonnes et nécessitera un investissement de près de 30 millions d’euros. Cette installation industrielle créera, en phase de réalisation, un millier d’emplois directs. Après son entrée en exploitation, elle drainera quelque 200 emplois directs.
C’est pour piloter ce projet que la société CIMAF Mali SA a été créée. L’accord signé prévoit en outre l’implantation du Groupe Addoha en terre malienne. Le leader marocain de l’immobilier entend investir dans le secteur immobilier malien, notamment le segment du logement social. Un terrain de 25 ha a d’ores et déjà été identifié dans la capitale malienne, Bamako; une assiette foncière qui permettra la réalisation de plusieurs milliers d’unités de logements sociaux.

Alliances
Le Groupe exporte son expérience

Le Groupe marocain Alliances, qui a signé à Bamako une convention d’intention avec le ministère malien de la Défense pour la valorisation du patrimoine foncier de ce département, entend reproduire au Mali son expérience réussie au Maroc, a affirmé le président du Groupe, Alami Lazraq.
Lors de la cérémonie de signature de la convention prévoyant une collaboration entre les deux parties, Alami Lazraq a exprimé la disposition d’Alliances à apporter son expérience et son expertise au ministère de la Défense malien dans la réalisation de logements de tous types, sociaux en particulier et d’infrastructures. «Nous sommes à la disposition du ministère de la Défense pour travailler la main dans la main pour l’intérêt du Mali et dans l’intérêt général», a-t-il précisé tout en faisant part de la détermination de son Groupe à s’engager dans la nouvelle dynamique insufflée aux relations maroco-maliennes sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI et du président malien, Ibrahim Boubacar Keïta.
Par ailleurs, Lazraq a indiqué que le Groupe Alliances est un promoteur immobilier au Maroc qui travaille dans plusieurs directions.

Wafa Assurance
4 pays africains dans le viseur

Pour son projet de développement continental, le management de Wafa Assurance a décidé de changer de stratégie. Selon le PDG de la compagnie, Ramses Arroub, après l’échec de l’opération d’acquisition de l’ivoirien SAFA, surtout au vu de la réussite de la 1ère création d’une compagnie en Tunisie, Wafa Assurance compte désormais miser sur des opérations «greenfield», soit la création de nouvelles entités propres. Toujours selon R. Arroub, 4 pays sont ciblés en priorité: la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Sénégal et le Gabon, où la compagnie marocaine peut compter sur sa maison-mère, Attijariwafa bank déjà implantée dans ces pays.

HD

Voir aussi

Maroc : Et de 4 pour le Salon de l’olivier !

La 4ème édition du Salon national de l’olivier aura lieu, du 4 au 7 octobre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.