lundi 23 avril 2018
Flash Infos

La CGEM octroi son label RSE à Crédit du Maroc

Suite à la réunion de son comité d’attribution du Label Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), la Confédération Générale des entreprises du Maroc a octroyé hier le Label RSE à la Banque Crédit Du Maroc et au courtier d’assurances ASK Gras Savoye. Le comité a également renouvelé l’attribution duben Label RSE aux entreprises A3 Communication et Rezo Events, du Groupe A3, ainsi qu’à Maghreb Steel.

L’attribution de ce Label RSE à ces entreprises vient distinguer les efforts et les engagements de celles-ci en matière de développement durable et de responsabilité sociétale prenant en compte leurs intérêts et les attentes de leurs parties prenantes. Ces entreprises ont en effet développé et mis en œuvre de bonnes pratiques dans différents domaines d’actions de la RSE. Elles sont mobilisées dans une démarche de progrès continu pour renforcer davantage leur performance globale tout en créant de la valeur ajoutée à leur environnement et en impactant positivement leurs écosystèmes.

Aujourd’hui, ce sont 92 entreprises marocaines de multiples secteurs d’activité et de différentes tailles qui bénéficient de cette distinction RSE connue et reconnue à l’échelle nationale et internationale par la pertinence et la rigueur de sa méthodologie.  Ce Label, octroyé pour une durée de trois ans, est attribué par la Présidente de la Confédération sur avis d’un Comité d’attribution à la suite d’une évaluation managériale menée par l’un des tiers experts accrédités par la CGEM.

L’évaluation a pour objet de s’assurer de la conformité de la gestion globale de l’entreprise avec les objectifs définissant la charte de responsabilité sociétale de la Confédération, qui constitue le référentiel du Label. Cette charte est articulée autour de neuf axes d’engagements définis en conformité avec la législation sociale nationale et avec les objectifs universels de responsabilité sociale et sociétale.

Mohcine Lourhzal 

Voir aussi

CGEM : Etude sur le secteur informel au Maroc

L’économie informelle pèse 20% du PIB, hors secteur primaire, et 10% des importations formelles. selon une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.