jeudi 22 août 2019

GCAM : Intervenant clé de l’éducation financière

Les petits agriculteurs et les ménages ruraux, en général, ont dans leur majorité une connaissance limitée de la banque, des produits et services financiers. Aussi, le Crédit Agricole du Maroc (CAM) a-t-il développé, en tant que banque citoyenne et socialement responsable, un ambitieux programme de «Renforcement des capacités de gestion en milieu rural», dont une composante est dédiée à l’éducation financière de base des petits agriculteurs et ménages ruraux.

A ce jour, six grandes opérations de formation de proximité de la population rurale ont été réalisées au profit de plus de 10.700 petits producteurs agricoles et ménages ruraux, dont en particulier des femmes et des jeunes.

Ces opérations ont ciblé les territoires les plus éloignés du réseau bancaire, notamment les zones du Gharb, Rif, Moyen Atlas, Haut-Atlas, Draâ-Tafilalet et Souss-Massa. Plus de 120 cadres du CAM ont été formés et mobilisés spécifiquement pour les besoins de ce programme, soutenus par des équipes de superviseurs et d’appui logistique.

La dernière opération qui se déroule actuellement dans la région de Souss-Massa vise près de 2.500 bénéficiaires, relavant de 30 localités rurales, dont 15 sites consacrés aux femmes. Les séances de formation du programme global d’éducation financière en milieu rural sont organisées autour de 5 modules. 

L’objectif sous-jacent recherché est de sensibiliser les bénéficiaires à l’importance des chiffres, dans une exploitation agricole et/ou un ménage rural, qui peuvent faire apparaître des situations de dysfonctionnement et des cas de faible rentabilité ou de non rentabilité de certaines activités pratiquées; et se poser en conséquence des questions sur les marges de progrès et les possibilités d’amélioration des revenus et conditions de vie de la population cible. Sur le plan opérationnel, le programme est piloté et déployé sur le terrain par les experts du Centre d’Etudes et Recherches du Crédit Agricole du Maroc (CERCAM).

HD

Voir aussi

Intégration africaine : La BAD et la CGEM unissent leurs efforts

Renforcer la contribution du secteur privé dans la dynamique d’intégration africaine a été la principale …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.