mardi 17 juillet 2018

Forum économique Maroc-Chine : Création du Conseil d’affaires de la route de la soie

Faiçal Mekouar (à g.) et Jiang Zengwei (Ph: Soufiane Benkhadra)

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et le Conseil chinois pour le développement du commerce international (CCPIT) ont signé, mardi 27 mars 2018 à Casablanca, un mémorandum d’entente pour la création du Conseil d’affaires de la Route de la soie.

Cette convention a été signée par le vice-Président général de la CGEM, Faiçal Mekouar et le président du CCPIT, Jiang Zengwei, en marge des travaux du Forum Maroc-Chine, auxquels ont pris part, une importante délégation d’hommes d’affaires chinois et un grand nombre d’entrepreneurs marocains. Dans le cadre de cette convention, les deux parties se sont engagées à mettre en place les mécanismes nécessaires à l’organisation de rencontres régulières, dont le but est d’examiner et d’évaluer la coopération entre le Maroc et la Chine.

Coopération bilatérale à renforcer

Les intervenants lors de la séance d’ouverture de cette rencontre ont souligné que la coopération sino-marocaine est passée, depuis deux ans, à la vitesse supérieure, après la visite de SM le Roi Mohammed VI en Chine en mai 2016.  Ils ont également rappelé que le partenariat stratégique, signé entre les deux pays au cours de la visite royale, a donné une forte impulsion aux relations bilatérales, rappelant que plusieurs contrats de coopération et des conventions d’investissement dans divers secteurs ont été conclus entre les deux pays. Ils ont en outre appelé le Maroc et la Chine à s’impliquer davantage dans la coopération économique bilatérale et saisir toutes les opportunités qui s’offrent de part et d’autre.

Dans son allocution à l’occasion de ce Forum, Faiçal Mekouar, vice-Président de la CGEM, a souligné: «La présence du Président du CCPIT à cette rencontre est un signal fort qui traduit une volonté de construire, entre la Chine et le Maroc, un véritable partenariat industriel, dont les jalons ont été posés il y a 3 ans». Mekouar a rappelé qu’«il est évident que le partenariat industriel entre les deux pays est déjà une réalité. Mais nous voulons faire en sorte qu’il soit porteur d’une dynamique pour nos PME et TPE et de la naissance d’écosystèmes où les petites entreprises chinoises et marocaines co-investissent, pour fournir les grands donneurs d’ordres». 

Pour sa part, le président du CCPIT, Jiang Zengwei, a réaffirmé la détermination de la Chine à accompagner le Maroc pour assurer son développement économique, à travers l’accroissement des investissements dans divers secteurs d’activité économique. 

Les relations commerciales maroco-chinoises ont connu, durant les 5 dernières années, une dynamique accélérée, permettant à la Chine de devenir le 3ème partenaire commercial du Royaume, avec un volume d’échange de 26,8 milliards de dirhams.

Ils ont dit…

Faïçal Mekouar, vice-président général de la CGEM

«L’objectif du Forum Maroc-Chine est de renforcer le partenariat entre les acteurs économiques marocains et chinois. Cette rencontre vise également à mettre en évidence les atouts dont dispose le Maroc dans ce domaine, qui lui permettent d’attirer un grand nombre d’investisseurs et d’hommes d’affaires étrangers. La coopération entre le Maroc et la Chine ne date pas d’hier et continue de s’épanouir. Le Royaume a mis en place plusieurs plans sectoriels dans divers domaines, qui lui permettent, aujourd’hui, de renforcer son positionnement en tant que destination préférée des hommes d’affaires étrangers. Je tiens à rappeler dans ce sens que le Maroc dispose aujourd’hui de stratégies claires dans plusieurs secteurs, notamment l’agro-alimentaire, l’agriculture et les énergies renouvelables. Ces 3 secteurs bénéficient d’un intérêt particulier de la part des investisseurs chinois».

Jiang Zengwei, Président du CCPIT

«Le renforcement du partenariat économique avec le Maroc constitue un objectif majeur pour la Chine. Le Forum économique Maroc-Chine, qui se tient aujourd’hui à Casablanca, constitue, pour nous, une occasion de rappeler la nécessité de renforcer les liens de coopération dans divers domaines entre les deux pays. Les points forts du Royaume du Maroc sont nombreux. Je peux en citer, par exemple, ceux liés à la position géographique du Royaume, ses atouts économiques, ainsi que sa stabilité politique. Ces éléments réunis font que le Maroc est devenu une destination privilégiée pour un grand nombre d’investisseurs et d’acteurs dans différents domaines. Nous pensons que le partenariat économique entre la Chine et le Maroc est promis à un bel avenir».

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Eolien : Mise en service du parc Khalladi

Le nouveau parc éolien Khalladi à Tanger qui vient d’être inauguré, d’un investissement de 1,7 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.