jeudi 24 août 2017

Fondation Addoha : Et voici les lauréats 2015 !

Fondation addoha laureats 2015

Le Fondation Addoha a fêté la troisième promotion du Centre Al Firdaous de Formation par Apprentissage. Une idée originale qui permet aux jeunes déscolarisés d’avoir un emploi.

En présence des ministres de l’Enseignement supérieur, Lahcen Daoudi, de l’Habitat, Nabil Benabdallah et de l’Emploi, Abdeslam Seddiki, le président de la fondation Addoha, Anas Sefrioui, a présidé au Centre Al Firdaous de Formation par Apprentissage à Aïn Aouda Skhirat Témara la cérémonie de remise des diplômes aux lauréats de l’année académique 2014-2015. Cette inauguration vient acter l’engagement de la Fondation Addoha à offrir à de jeunes Marocains déscolarisés une formation professionnelle leur permettant de s’insérer économiquement et socialement.

Une formation sûre

Le Centre Al Firdaous de Formation par Apprentissage est destiné à assurer la formation dans les métiers du bâtiment tout corps d’état. Lancé dans le cadre d’un partenariat entre la Fondation Addoha et le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, ce centre dispense ses formations en mode apprentissage.

Préparer le Maroc de demain

«Un grand moment pour les lauréats et les formateurs», a dit le président du Groupe Addoha, Anas Sefrioui, en inaugurant cette cérémonie. Et de souligner: «Le Maroc de demain se prépare avec les jeunes d’aujourd’hui».
Intervenant à leur tour, les ministres de l’Habitat, de l’Enseignement supérieur et de l’Emploi et le ministre délégué à l’Enseignement supérieur, M. Barjaoui, ont mis en exergue le partenariat qui les lie à la Fondation Addoha et le Centre Al Firdaous de Formation par Apprentissage qui a pour objectif la formation de 8.000 jeunes déscolarisés à l’horizon 2018. Ils ont par ailleurs mis l’accent sur le rôle du Centre Al Firdaous qui vise l’accompagnement des bénéficiaires dans leurs capacités professionnelles, leur développement personnel et leur insertion professionnelle durable en vue de leur garantir une vie digne.

Partenariat public-privé

La Fondation Addoha a signé en 2012 la 7ème convention de partenariat avec le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle pour la mise en œuvre d’une opération de validation des acquis de l’expérience professionnelle dans les métiers du bâtiment, carrelage, maçonnerie, plâtre, électricité, peinture en bâtiment et plomberie sanitaire. Par ailleurs, la Fondation Addoha contribue à la sensibilisation aux problématiques sociales et mobilise des partenaires institutionnels et sociaux, ainsi que des médias nationaux, régionaux et locaux, afin de favoriser la consolidation des efforts et des moyens de développement économique et social.

DNES à Aïn Aouda: Mohammed Nafaa

Centre Al Firdaous de formation par apprentissage


Cible
– Jeunes de 16 à 25 ans
– 6ème année fondamentale.

Prestations
– Approche par compétence
– Un an académique de formation
– 80% en entreprise et 20% en centre
– Parrainage scolaire (bourses).

Spécialités/métiers
– Carreleur mosaïque
– Maçon polyvalent
– Plâtrier
– Electricien en bâtiment
– Peinture en bâtiment
– Plombier sanitaire.

La Fondation Addoha


La Fondation Addoha est une association marocaine à but non lucratif, soumise aux dispositions du dahir n° 1-58-376 du 3 Joumada I 1378 (15 novembre 1958), modifié et complété par le dahir n° 1-73-285 du 10 avril 1973. Créée en mai 2011, elle témoigne de la volonté de l’Entreprise Douja Promotion Groupe Addoha de s’engager dans des actions d’intérêt général et à fort impact sur la société et ses composantes, tant humaines qu’environnementales.
Parmi ses objectifs, l’amélioration des conditions de vie, de logement et d’accès aux besoins de base pour les populations les plus précaires et l’autonomisation par la formation et l’accompagnement vers une insertion socio-professionnelle digne.

Ils ont dit…

Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres : Métier = dignité
«Ces métiers ne sont pas l’apanage de ceux des jeunes qui n’ont pas réussi leurs études. Ce sont des métiers qui conservent toutes leurs lettres de noblesse et inspirent respect et dignité. Celui qui maîtrise un métier -n’importe quel corps de métier lui garantit un travail digne- peut à loisir créer une entreprise. La spécialité est de nos jours très prisée à l’international».

Abdeslam Seddiki, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle : Les opportunités d’emploi existent
«Nous avons aujourd’hui le devoir d’accompagner cette noble entreprise ‘‘Fondation Addoha’’ et d’accompagner aussi nombre de jeunes diplômés dans divers corps de métier pour créer leur propre entreprise et devenir auto-entrepreneurs. Les opportunités de travail sont là et Addoha continuera de les soutenir, principalement dans le domaine très prisé du bâtiment qui offre moult opportunités d’emploi».

Nabil Benabdallah, ministre de l’Habitat et de la Politique de la ville : L’initiative s’épanouit
«J’assiste pour la deuxième fois à la cérémonie de remise des diplômes aux lauréats du Centre Firdaous, enregistrant à l’occasion que l’initiative suit toujours son bonhomme de chemin et s’épanouit, preuve de la réussite de cette noble entreprise citoyenne».

Anas Sefrioui, Président de la Fondation Addoha : Un grand moment
«La cérémonie de remise aujourd’hui des diplômes à la troisième promotion des lauréats du Centre de Formation par Apprentissage ‘‘Al Firdaous’’ constitue un grand moment aussi bien pour les heureux lauréats que pour leurs formateurs. L’objectif principal est d’améliorer le niveau de vie des citoyens, convaincus que le Maroc de demain se prépare avec les jeunes d’aujourd’hui. Le premier fléau auquel nous sommes confrontés est assurément la déscolarisation. Aussi sommes-nous déterminés à cibler notre jeune population pour l’accompagner pour parvenir à des emplois.
Je salue la mobilisation des ministres qui nous ont fait l’honneur de se mobiliser avec nous, fruit d’un partenariat public-privé».

Voir aussi

ADA : Plus de 16 milliards aux projets agricoles solidaires

La tenue du Conseil d’administration de l’Agence de Développement agricole (ADA), présidé par Aziz Akhannouch, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.