dimanche 22 octobre 2017

Energie : Où en est-on?

Noor ouarzazate

«Le projet marocain d’énergie éolienne, qui a remporté un franc succès, se poursuit dans les meilleures conditions et l’ensemble des unités prévues sont déjà réalisées, engagées ou en cours de lancement». C’est ainsi que le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara, résume la situation actuelle de l’énergie, notamment pour ce qui est des énergies propres.
En effet, à ce jour, 454 MW sont déjà opérationnels. Environ 670 MW sont en cours de construction ou de développement et un appel d’offres pour la réalisation de cinq parcs éoliens totalisant 850 MW a été lancé.
Quant au projet marocain intégré de l’énergie solaire, qui a suscité un intérêt remarquable à l’échelle mondiale, les étapes franchies sont très prometteuses. D’ailleurs, les travaux de construction de la première tranche Noor 1 de 160 MW de la centrale d’Ouarzazate ont été lancés et sa mise en service est prévue en 2015.
Il a été également procédé à l’ouverture des appels d’offres pour la réalisation de Noor 2 et 3 utilisant deux différentes technologies du CSP (parabolique et tour) et les consortiums retenus seront connus prochainement.

En outre, l’appel d’offres pour la réalisation de la dernière tranche de Ouarzazate (Noor 4), d’une puissance de 70 MW photovoltaïque, est en cours de préparation et deux nouveaux sites ont été identifiés, à savoir Tata et Midelt.
En complément à ce programme de développement des capacités de production d’électricité de puissance de source solaire thermique concentré, le ministère a dévoilé la feuille de route nationale pour le développement de l’utilisation de l’énergie solaire photovoltaïque (PV) à grande échelle.
Ce grand chantier, présentant de nouvelles opportunités d’investissement, porte sur le développement de programmes de grandes et moyennes centrales solaires photovoltaïques cumulant 400 MW pour l’ONEE et 400 MW pour MASEN, en plus des centrales qui seront réalisées par les producteurs privés THT-HT dans le cadre de la loi 13-09.
Cette feuille de route portera également sur le développement de projets de centrales solaires photovoltaïques dont la production est destinée aux consommateurs raccordés en moyenne tension (un marché estimé à 1,5 GW à 2030) et le développement de l’utilisation à grande échelle du PV dans le résidentiel et le tertiaire raccordés en basse tension, un potentiel évalué à 4,5 GW.

Hamid Dades

Voir aussi

Maroc : Et de 4 pour le Salon de l’olivier !

La 4ème édition du Salon national de l’olivier aura lieu, du 4 au 7 octobre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.