mardi 12 décembre 2017

Energie : le Maroc, acteur régional

irena

Le Maroc est devenu un grand acteur régional dans le domaine de la production des énergies renouvelables. C’est ce qui ressort de sa participation à la 5ème réunion de l’Assemblée générale de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA). A travers cette position distinguée, le Royaume a adopté depuis quelques années un choix stratégique en intégrant les énergies renouvelables dans les différents programmes de production d’électricité, une initiative qui a suscité l’admiration de plusieurs pays et organisations internationales. Avec le succès de l’expérience marocaine, les observateurs restent optimistes quant à la possibilité de reproduire cette politique dans d’autres pays. Les chantiers d’envergure lancés par le Royaume dans le domaine des énergies renouvelables ont permis d’accumuler une expérience importante dans différents secteurs et de renforcer les activités de recherche et de développement.
Cependant, malgré l’importance des projets des énergies renouvelables pour la réduction du taux des émissions de gaz à effet de serre, plusieurs défis ont été identifiés, notamment ceux en relation avec le financement, les intérêts sur les crédits, les problèmes techniques et l’absence de la volonté politique de certains partis de promouvoir l’intégration régionale.

L’engagement de l’IRENA d’une manière active dans la promotion de l’intégration régionale revêt ainsi un caractère très important en ce sens que la non-intégration prive la région de plusieurs opportunités. De ce fait, la participation du Maroc à la «Semaine de la durabilité d’Abou Dhabi», un des plus importants événements internationaux dans le domaine du développement durable, de l’énergie et des énergies renouvelables, était très importante et a constitué une opportunité pour présenter l’expérience marocaine dans ce domaine, s’informer des réalisations en la matière et rencontrer les acteurs et les professionnels de ce domaine, d’autant plus que le Maroc table sur des investissements énergétiques de plus de 36 milliards de dollars durant les 10 prochaines années.
Au menu de cette Semaine figuraient notamment la 8ème édition du Sommet mondial des Energies du futur (WFES), la 3ème édition du Sommet international de l’Eau (IWS) et la remise du Prix Zayed des Energies du futur.

Hamid Dades

Investissements au Maroc : Bonne part pour l’énergie


Dans le cadre des investissements prévus en 2015 au Maroc, les secteurs de l’énergie, de la production et de la distribution d’eau occupent la 2ème position avec près de 3,04 MMDH, soit 20% des investissements projetés. Les investissements nationaux représentent 79% du total des investissements prévus soumis pour approbation à la Commission interministérielle des investissements, avec près de 12,23 MMDH. Ce résultat est attribuable aux grands projets relevant des secteurs de l’industrie et de l’énergie, ainsi qu’à la production et la distribution d’eau. Des projets portés essentiellement par des groupes nationaux dont les montants d’investissements dépassent les 11 MMDH. Il s’agit notamment d’un investissement de l’ordre de 1,8 MMDH dans le domaine de l’énergie éolienne.

Abu Dhabi : Amara plaide pour l’intégration


Le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Abdelkader Amara, a présenté à Abou Dhabi la stratégie nationale dans le domaine des énergies renouvelables qui devra représenter 42% de la production électrique au Maroc à l’horizon 2020. Amara, qui intervenait lors des travaux de la 5ème AG de l’IRENA, a indiqué que le plan marocain en la matière vise à produire 13.000 mégawatts en 2020. Il a aussi relevé que la mise en œuvre de programmes et de projets dans le domaine des énergies renouvelables reste tributaire de nombreux facteurs, dont l’intégration régionale, la gouvernance et la rentabilité économique. Il a ainsi souligné que la question de la rentabilité économique mérite d’être discutée au sein de l’IRENA.

Voir aussi

Produits de la mer : Une étude lancée sur la commercialisation

L’ONP a lancé, dernièrement, une étude pour l’organisation de la commercialisation des produits de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.