lundi 18 décembre 2017

Drâa-Tafilalet : Un grenier d’amandes en plein sud

Dotée de multiples atouts avec de vastes superficies agricoles idéales, pour développer des cultures rentables, la commune d’Amellagou, dans la région de Drâa-Tafilalet, est vouée à devenir, dans un proche avenir, le grenier des amandes.

Plusieurs projets agricoles ont été mis en œuvre, ces dernières années, dans cette zone où les habitants sont décidés à rompre définitivement avec la précarité.
Lancés dans le cadre du Plan Maroc vert (PMV), ces projets ont toutes les chances d’aboutir, en ce sens qu’ils sont soutenus par un groupe d’ingénieurs agronomes qui encadrent techniquement les agriculteurs locaux. Il s’agit en fait d’une plantation de 20 ha, équipée de technique d’irrigation de goûte à goûte à travers le pompage solaire, en plus d’une unité de valorisation du produit.
Pour la gestion du projet, une coopérative a été mise en place, plus précisément à Ksar Agouddim.
Le projet en question vise notamment à améliorer les conditions de vie des populations, à générer les emplois, à sédentariser les jeunes et à soutenir la conduite technique de l’amandier dans cette zone où les conditions agro-climatiques permettent la production d’amandes de bonne qualité, appréciables par le consommateur.
En effet, la multiplication de ce genre de projet agricole est un choix pertinent et une solution appropriée de nature à valoriser les produits de terroir et permettre in fine à la région de réaliser le développement escompté.
Située sur le bassin versant de Ghris, la commune d’Amellagou, relevant de la province d’Errachidia, fait partie de l’ensemble agro-écologique du Haut Atlas oriental. La diversité du relief se manifeste par une diversité des formations végétales et des écosystèmes.
Dans cette zone, l’agriculture oasienne est vivrière et très diversifiée. Elle comprend l’arboriculture fruitière, en particulier l’amandier et l’olivier, le maraîchage de saison, les céréales et les fourrages.
L’importance des projets réalisés ces dernières années dans la région se mesure à l’aune du grand intérêt qu’accordent les habitants à ces initiatives et du volume des investissements injectés dans la zone où l’effectif des amandiers s’élève à environ 21.000 pieds et la production annuelle à 210 tonnes en moyenne.

HD

Voir aussi

ONEE : La coopération avec l’AFD renforcée

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et l’Agence française de développement (AFD) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.