jeudi 18 avril 2019

CGEM : Etude sur le secteur informel au Maroc

L’économie informelle pèse 20% du PIB, hors secteur primaire, et 10% des importations formelles. selon une étude présentée jeudi 5 avril 2018 par la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM).

Réalisée en 2014 par la CGEM, cette étude, intitulée «l’économie informelle-impact sur la compétitivité des entreprises et proposition de mesures d’intégration», a indiqué que l’économie informelle impacte de manière variable les secteurs d’activités: 54% dans le textile et habillement, 32% dans le transport routier de marchandises, 31% dans le BTP et 26% dans l’industrie agroalimentaire et tabac, hors secteur primaire.

Avec 2,4 millions d’emplois, l’informel de production reste un large pourvoyeur d’emplois, souligne l’étude, selon laquelle l’économie informelle crée un manque à gagner pour l’’État au niveau fiscal et des cotisations sociales.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

L’Afrique, premier bénéficiaire des investissements directs marocains

L’Afrique est le premier bénéficiaire des investissements directs marocains grâce au développement des partenariats et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.