mardi 25 septembre 2018

CGEM : Etude sur le secteur informel au Maroc

L’économie informelle pèse 20% du PIB, hors secteur primaire, et 10% des importations formelles. selon une étude présentée jeudi 5 avril 2018 par la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM).

Réalisée en 2014 par la CGEM, cette étude, intitulée «l’économie informelle-impact sur la compétitivité des entreprises et proposition de mesures d’intégration», a indiqué que l’économie informelle impacte de manière variable les secteurs d’activités: 54% dans le textile et habillement, 32% dans le transport routier de marchandises, 31% dans le BTP et 26% dans l’industrie agroalimentaire et tabac, hors secteur primaire.

Avec 2,4 millions d’emplois, l’informel de production reste un large pourvoyeur d’emplois, souligne l’étude, selon laquelle l’économie informelle crée un manque à gagner pour l’’État au niveau fiscal et des cotisations sociales.

Mohcine Lourhzal

Voir aussi

Transformation digitale : Le cas du Maroc

L’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE) a présenté un rapport sur le programme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du Reporter

Pour recevoir les dernières actualités et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes bien inscrit(e) !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services, contenus ou publicités adaptés selon vos centres d'intérêts. En savoir plus.